You are here: HomeBusiness2019 03 07Article 458022

Business News of Thursday, 7 March 2019

Source: investiraucameroun.com

Cameroun: l'Etat encourage la soumission des marchés publics en ligne

Ibrahim Talba Malla, le ministre en charge des Marchés publics (Minmap), vient de publier une liste d’une centaine de marchés en vue de leur passation en ligne via la plateforme «Cameroon Online E-procurement System» (Coleps).

A ce titre, indique le Minmap, les prestataires désireux de soumissionner en ligne, devront préalablement, s’enregistrer sur le site web du ministère (www.marchespublics.com) et disposer d’un certificat électronique. « Les cent premiers soumissionnaires inscrits sur Coleps avant le 8 mars 2019, se verront délivrer à titre gratuit le certificat électronique.», promet Ibrahim Talba Malla.

Le membre du gouvernement précise que, les prestataires intéressés doivent prendre attache avec la division des systèmes d’information de son ministère munis de différentes pièces administratives : une fiche d’inscription dûment renseignée et téléchargée sur Coleps, une copie du registre du commerce, une copie de non faillite, une copie de la domiciliation bancaire, et celle de la carte nationale d’identité du responsable de l’entreprise.

L’implémentation de «Cameroon Online E-procurement System» est financée par la Corée du Sud, à hauteur de 3 milliards FCFA. L’objectif final est de réduire la corruption dans le secteur des marchés publics au Cameroun. Car bien souvent, c’est le contact entre les prestataires et les fonctionnaires qui favorisent certaines collusions. A preuve, dans son rapport présenté fin 2018, la Commission nationale anti-corruption (Conac) a classé le ministère des Marchés publics comme l’administration la plus corrompue du pays.

Par le biais de Coleps, 1 898 marchés ont été programmés en 2017 et 177 avis d’appel d’offres y ont été publiés.