You are here: HomeBusiness2019 07 05Article 467205

Business News of Friday, 5 July 2019

Source: ecomatin.net

Cimenterie: Cimaf veut tripler ses capacités de production

Grâce à de nouveaux investissements de l’ordre de 19 milliards de FCFA, la filiale camerounaise de groupe marocain de construction Addoha, veut atteindre une capacité de 1,5 million de tonnes par an.

La guerre du ciment au Cameroun n’est donc pas prête de s’arrêter. Après LafargeHolcim, dont la filiale camerounaise, Cimencam a récemment inauguré une nouvelle usine dans la banlieue de la capitale, puis Dangote, qui peaufine un projet de construction d’une 2ème cimenterie au Cameroun, Cimaf entend doper son chiffre d’affaires, avec des investissements nouveaux de l’ordre de 19 milliards de FCFA. Le Marocain Addoha entend ainsi tripler ses capacités de production de ciment au Cameroun. Cimaf, sa filiale camerounaise vient de conclure avec l’Agence de Promotion des Investissements (API) du Cameroun, une convention en vue de bénéficier des facilités prévues par la loi de 2013 (révisée en 2017) portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun. Cette convention est relative à l’implémentation d’un projet visant à augmenter les capacités de production de ciment de cette entreprise au Cameroun, dans le cadre duquel, le groupe marocain entend investir la bagatelle de 19 milliards de FCFA.

Troisième du marché du ciment dans le pays à travers Cimaf Cameroun, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 28,5 milliards de FCFA au cours de l’année 2018, le Marocain Addoha produit déjà annuellement 500?000 tonnes dans son usine de Douala. Cette unité de production a été mise en service en 2014. Officiellement, le nouveau projet porté par Cimaf Cameroun vise à tripler la production de cette usine, de manière à atteindre une capacité de 1,5 million de tonnes par an. «?Au terme de cette extension, Cimaf Cameroun compte consolider sa position d’acteur majeur sur le marché local et sous régional?», indique l’entreprise.

Ces nouveaux investissements de Cimaf devraient une fois de plus booster le marché très concurrentiel du ciment au Cameroun, un marché dont le chiffre d’affaires global culminait déjà à 191,9 milliards de FCFA en 2018. Pendant que les capacités de production de ciment installées au Cameroun se situaient en 2018 autour de 3,7 millions de tonnes, à raison de 1,5 million de tonnes, chacune, pour Cimencam et Dangote, 500 000 tonnes pour Cimaf et 200 000 tonnes pour Medcem. Cette production de ciment s’est élevée à 2,8 millions de tonnes en 2017 et 2,9 millions en 2018.