You are here: HomeBusiness2019 09 05Article 471189

Business News of Thursday, 5 September 2019

Source: ecomatin.net

Contrebande: plus de 5000 téléphones saisis par la douane

Le troisième trimestre de l’Opération Halte au Commerce Illicite débute sur les chapeaux de roues. Les zones 1 (Littoral, Ouest, Sud-ouest et Nord-ouest), 2 (Centre, Sud, Est), et 3 (Adamaoua, Nord, et Extrême-Nord) des Douanes camerounaises ont de nouveau procédé à d’importantes saisies de produits de contrebande, d’origines diverses. La semaine du 24 août au 31 août 2019 a particulièrement été prolifique en interceptions de cargaisons illicites.

Dans la zone 1, les éléments de l’équipe dirigée par le commandant, Philémon Amougou Owona, ont mis la main, à Douala, sur 148 cartons de vins de marque «Château Barreyres», 56.000 litres de gasoil et 300 cartons de produits alimentaires lactés, en provenance du Nigéria: «le directeur général des Douanes n’a de cesse d’inviter les importateurs des vins, liqueurs et autres alcools à se conformer à la réglementation sur la vignette qui est synonyme à la fois de sincérité dans les statistiques du commerce extérieur, de l’assainissement de la filière et de partenariat public-privé dynamique. Les opérateurs doivent ainsi souscrire à l’estampillage de leurs produits conformément aux textes en vigueur. Les produits pétroliers saisis participent également à la protection de l’économie nationale contre des importations de carburant de contrebande. Les carburants apportent beaucoup dans les poches de recettes douanières autant que les véhicules», s’est exprimé le commandant Philémon Amougou Owona.

Les contrôles spéciaux effectués dans la Zone ll ont permis de saisir dans la ville de Yaoundé, 112 colis, dont 38 colis de téléphones portables et 74 colis de diverses marchandises. « Les téléphones saisis dans la ville de Yaoundé sont la résultante de contrôles à la circulation et à la détention des véhicules. Les téléphones étaient dissimulés au milieu d’autres marchandises diverses et non déclarées aux services des douanes», a expliqué l’Inspecteur principal, Jean Claude Anguissa de la Zone 2.

Dans la zone 3, les saisies majeures effectuées dans les villes de Garoua et Maroua sont: 3 véhicules de luxe, 707 téléphones portables Android et 2.314 téléphones portables simples, en provenance une fois de plus du Nigéria, et soigneusement dissimulés. Pas assez pour tromper la vigilance des éléments des douanes placés sous l’autorité du commandant, Félix Ekolle: «Avec la collaboration en cours de maturation entre la Direction générale des douanes et le ministère des Transports pour la sécurisation et la mobilisation optimale des recettes non pétrolières, il va sans dire que le suivi automatisé des circuits d’immatriculation des véhicules d’occasion importés au Cameroun réduira encore un peu plus les frais et la contrebande sur ces produits qui représentent la principale source d’alimentation des recettes douanières», pense le capitaine Elvis Nkatag, le chef des opérations de la Zone 3.