Business News of Thursday, 12 October 2017

Source: journalducameroun.com

Crise anglophone: baisse de plus de 40% du chiffre d’affaires des entreprises

La situation sociopolitique difficile dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest a fait perdre plus de 41 % du chiffre d’affaires aux entreprises installées dans cette partie du Cameroun, d’après des chiffres publiés mercredi par la Chambre de Commerce, d’Industrie, des mines et de l’artisanat (CCIMA).

Les statistiques compilées par la chambre consulaire publiées un an après le lancement d’une grève générale le 10 octobre 2016 par des avocats et des enseignants anglophones qui demandaient une meilleure prise en compte des aspirations anglo-saxonnes dans la gestion du pays.

L’enquête de la CCIMA réalisée au cours de la période allant de mars à avril 2017 et portant sur 385 Petites et moyennes entreprises(PME) révèle que 41,80% des chefs d’entreprises affirment que leur chiffre d’affaires a baissé du fait de la crise dite « anglophone ». Les structures qui ont été les plus touchées sont précisément les Très petites entreprises (TPE).

Ainsi, pour 90,60% des chefs d’entreprises de cette catégorie, le chiffre d’affaires a été soit stable ou a régressé, « rarement on a enregistré un résultat positif » précise-t-on.

A LIRE AUSSI: Ambazonie: voici l'unique condition pour réconcilier les Camerounais

Un an après le déclenchement de cette crise à l’origine aux revendications sociales, la situation a empiré dans cette partie du pays avec des revendications des partisans du Southern Cameroon national coucil (SCNC) pour la partition du pays.

A LIRE AUSSI: Voici pourquoi la crise anglophone va emporter Paul Biya

Malgré la réaction du pouvoir à accéder à certaines revendications corporatistes, le Nord-ouest et le Sud-ouest qui regroupent 20 % de la population des 24 millions de Camerounais vivent dans une relative accalmie, avec l’alternance des « villes-mortes » aux activités normales.