You are here: HomeBusiness2019 04 15Article 460955

Business News of Monday, 15 April 2019

Source: investiraucameroun.com

Energie: une entreprise norvégienne vise le Cameroun

KGAL New Frontiers, un fonds de private equity lancé en 2018 par le gestionnaire de fonds allemand KGAL, s'est offert 22% du capital de SunEnergy, une entreprise norvégienne qui est spécialisée dans les offres d'accès à l'énergie électrique hors réseau, notamment dans les pays émergents.

Le montant engagé dans cette opération n'a pas été dévoilé, mais on apprend que la ressource qui sera injectée, servira à soutenir l'expansion de SunEnergy au Cameroun, où l'entreprise perçoit une opportunité de croissance de ses activités dans les 8 prochaines années, avec possibilité d'en faire hub.

De récents délestages dans les grandes villes de Douala et de Yaoundé sont venus rappeler que le Cameroun a encore des défis avec l'accès à l'électricité pour les ménages et les entreprises. Les services de distribution hors réseau interconnecté y sont déjà possibles et exploités notamment à Douala, par des entreprises clientes de la société Gaz du Cameroun.

SunEnergy prévoit la construction de 8 centrales solaires cette année dans le cadre de ce développement avec, pour objectif, de toucher 20 000 personnes. En mai 2012, la société a signé un protocole d'accord avec la République du Cameroun portant sur la couverture en énergie solaire, de quatre-vingt-douze villages comptant environ 115 000 familles, soit 600 000 personnes.

Mais la vraie opportunité finalement semble résider dans la fourniture d'énergie électrique aux gestionnaires de tours de télécommunication. Ces derniers ont souvent des installations situées dans des endroits où l’énergie électrique n’arrive pas, et où l’approvisionnement en carburant pour les groupes électrogènes peut être compliqué. Des centres hospitaliers et autres petites structures pourraient aussi entrer dans le portefeuille de clientèle.