You are here: HomeBusiness2019 09 02Article 470972

Business News of Monday, 2 September 2019

Source: investiraucameroun.com

L’exploitation minière artisanale interdite au Cameroun

Le ministre en charge des Mines (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke, a signé le 28 août dernier, une décision portant interdiction de toutes activités d’exploitation minière artisanale semi-mécanisée sur les lits de cours d’eau du Cameroun, par l’usage de moyens mécaniques de quelque nature que ce soit.

Par ailleurs, le Minmidt a également interdit l’usage ou le déversement dans les cours d’eau, de produits chimiques nocifs pour le traitement des minerais notamment le mercure et le cyanure. «?Toute personne physique ou morale agissant en violation des dispositions de la présente décision sera poursuivie et punie conformément aux lois et règlements en vigueur?», menace le membre du gouvernement. Selon Minmidt, cette décision vise la préservation de l’environnement, la santé des hommes et des animaux, et le respect de la réglementation minière.

Le gouvernement camerounais a maille à partir avec les exploitants miniers notamment dans la région de l’Est. Très souvent, les entreprises sont coupables de destruction de l’environnement. Au cours de l’année 2018, plusieurs entreprises chinoises (Hong Kong, Metallicon, Peace Mining, Caminco, etc.) ont été condamnées par le ministère des Mines pour ces motifs.

Les ONG au Cameroun révèlent que l’on a enregistré le décès d’une quarantaine de personnes au cours de la seule année 2017 à cause de la non-restauration par les entreprises minières des trous creusés pendant leurs activités d’exploitation.