You are here: HomeBusiness2019 10 28Article 474872

Business News of Monday, 28 October 2019

Source: investiraucameroun.com

La Cemac examine son projet de budget 2020 à Yaoundé

Du 31 octobre au 2 novembre 2019, Yaoundé, la capitale du Cameroun, abrite la 34e session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (Ueac).

Cette rencontre verra la participation des délégations ministérielles conduites par les ministres en charge de l’Économie des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). La rencontre sera présidée par le Cameroun, qui assure la présidence de la Conférence des chefs d’État de la Cemac et du Conseil des ministres de l’Ueac.

Pour cette 34e session ordinaire du Conseil des ministres, neuf dossiers seront soumis à l’examen des experts, dont le projet de budget de la communauté pour l’exercice 2020. Ce projet est axé sur les priorités définies par la Conférence des chefs d’État. Son examen repose, entre autres, sur les perspectives économiques de la sous-région, les rapports d’activités de la communauté et l’état d’exécution du budget précédent.

De manière spécifique, «?Les options arrêtées dans le projet de budget fixeront le niveau de notre détermination commune à faire de la Cemac, un espace économique intégré et émergent, où règnent la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance, au service du développement humain?», explique Fatima Aram Acyl, vice-présidente de la Commission de la Cemac.

Outre ce dossier lié au budget, le parapheur du Conseil des ministres comprend également : le renforcement de l’intégration ainsi que les dossiers relatifs à la réglementation de la sécurité de la navigation aérienne, à l’enseignement supérieur en matière de santé et à la lutte contre les pandémies.

Le fonctionnement de certaines structures telles que le Parlement communautaire, les rapports des organes spécialisés de la Cemac et la validation des dossiers d’agréments des professionnels libéraux de douane, de la comptabilité et de la fiscalité seront aussi au cœur des travaux.

Le Conseil des ministres de l’Ueac est considéré comme la 2e instance la plus importante de la Cemac, après la Conférence des chefs d’État.