You are here: HomeBusiness2019 03 20Article 459050

Business News of Wednesday, 20 March 2019

Source: investiraucameroun.com

Le Cameroun devra rembourser 'des dépenses inéligibles non négligeables'

«La récente revue approfondie de certains projets du portefeuille a mis en évidence un montant de dépenses inéligibles non négligeables que le gouvernement [camerounais] devra rembourser.» Ces paroles sont de Mazen Bouri, le représentant de la directrice des opérations de la Banque mondiale au Cameroun. C’était le 19 mars à Yaoundé dans le cadre de la revue conjointe du portefeuille Cameroun-Banque mondiale.

Même s’il n’a pas révélé le montant des projets non mis en œuvre mais qui feront l’objet d’un remboursement de la part du Cameroun, Mazen Bouri a attiré l’attention des autorités camerounaises sur les conséquences des lenteurs qui caractérisent lesdits projets. Selon lui, le taux de décaissement sur l’année fiscale 2019, n’excédera pas 7% contre 18% en 2018 et 22% en 2017.

Mazen Bouri a exhorté le Cameroun à redoubler d’efforts pour maintenir une mise en œuvre satisfaisante de leur projet dans le respect des règles de gestion fiduciaire, de sauvegarde, etc. en étant particulièrement vigilants, quant à la nature des dépenses engagées. « Il s’agirait plus que jamais de veiller à ce que les fonds disponibles soient utilisés de manière efficace et efficiente et d’éviter toute déperdition dans des activités qui ne concourraient pas directement à la réalisation de leurs projets.», a déclaré M. Bouri.

Le portefeuille de la Banque mondiale au Cameroun, depuis 3,5 ans, comporte 19 projets au total, pour une enveloppe globale de financement estimée 1 240 milliards FCFA.