You are here: HomeBusiness2019 09 04Article 471086

Business News of Wednesday, 4 September 2019

Source: cameroon-tribune.cm

MINFI: déjà 70 000 souscripteurs à l’application e-bulletin

L’application e-bulletin permettant d’accéder aux informations relatives à la solde, suscite de plus en plus l’intérêt des fonctionnaires qui n’ont plus à payer jusqu’à 5000 F aux démarcheurs.

Grâce à l’application web dénommée « e-bulletin » initiée par le ministère des Finances (Minfi) depuis octobre 2018, chaque fonctionnaire ou pensionné au Cameroun peut désormais accéder aux informations relatives à sa solde. D’après Nyinying Moses Nyinchia, coordonnateur général de ce projet, par ailleurs conseiller technique N°4 au Minfi, la plateforme est opérationnelle depuis décembre 2018, après un mois de tests concluants. « Le nombre de fonctionnaires inscrits évolue chaque minute », a-t-il indiqué. Lundi dernier aux environs de 16h42, il affichait environ 66 511 souscriptions et à 17h15, le compteur affichait 66 528.

C’est dire l’intérêt grandissant autour de cette innovation technologique. Le fonctionnaire ou le retraité vivant dans les grandes villes ou dans les régions et souhaitant ouvrir son compte doit aller sur l’application web, soit à partir d’un desktop, soit sur un téléphone ou un ordinateur portable, se faire identifier à partir de son login (matricule) et de son mot de passe afin de pouvoir créer un compte lui offrant la possibilité de consulter sa solde. « Pour ce faire, il faut fournir des informations justes. A défaut, la souscription pourrait ne pas aboutir», a révélé Loveline Tankoh Akamya, coordonnatrice technique du projet.

Pour ceux qui ne sont pas familiers à l’outil Internet, ou qui n’arrivent pas à accéder à la plateforme, des administrateurs de l’application assermentés pourront les aider dans le processus de création de leur compte. Révolue donc, l’époque où l’on observait d’interminables rangs de fonctionnaires souhaitant obtenir des imprimés de leur bulletin de solde.

Cet engorgement au niveau des services de la Solde avait laissé cours à l’émergence de toute sorte de trafics autour de cette pièce qui pourtant, est disponible gratuitement compte tenu du fait qu’il existait au sein du ministère une application interne dénommée « Interco » comme l’indique Nyinying Moses Nyinchia.

Destiné au traitement de la solde, cet outil permettait aux différentes régies financières d’inter-changer les informations et d’imprimer les bulletins de solde si le besoin était exprimé par les fonctionnaires. Le portail des camerounais de Belgique.Cependant, l’accessibilité à cette application a, au contraire, donné lieu au monnayage et autres pratiques malsaines autour de la précieuse pièce.

Comme le business de la vente des bulletins. Les démarcheurs qui sillonnent les alentours du Minfi, exigent 1000 F voire 5000 F aux demandeurs, selon qu’ils sont basés à Yaoundé ou dans les autres villes pour obtenir un exemplaire du document. Aujourd’hui, l’usage d’Interco a été libéralisé et compte 15 700 téléchargements de bulletin de solde. Pour parer à toute tentative de manipulation frauduleuse de la solde, E-bulletin a été sécurisé.

«Nous avons prévu des codes-barres sur les imprimés pour distinguer l’original du faux », rassure Loveline Tankoh Akamya. Déjà vulgarisée dans les régions, l’application e-bulletin sera, d’après Nyinying Moses Nyinchia, présentée au niveau des départe- ments dans les prochaines semaines .