You are here: HomeBusiness2019 03 14Article 458530

Business News of Thursday, 14 March 2019

Source: agencecamerounpresse.com

Nord: les responsables du Minepat dénoncent les projets abandonnés et mal exécutés

Le bilan des réalisations des projets dans la région du Nord dans le cadre du Bip les trois dernières années est de manière globale plus ou moins satisfaisant. La révélation a été faite lors de réunion d’évaluation de la revue participative du DSCE des responsables Minepat et les opérateurs économiques de la région du Nord qui étaient en conclave à Garoua.

Ayant pour guide les quatre domaines à savoir: les infrastructures, la production, le social et la gouvernance, ces responsables et autres opérateurs économiques réunis en atelier ont répondu aux questionnaires pour en venir à cette conclusion qui leur a également permis de faire les propositions pour l’élaboration du prochain document qui devrait prendre en compte le besoin intégral des populations «pendant cette séance de travail que nous jugeons très essentielle, il était question de mesurer le niveau effectif des moyens financiers pour la mise en œuvre du DSCE, constater l’effectivité de l’exécution des opérations et identifier les obstacles et autres facteurs de blocages du processus », a indiqué le responsable du projet DSCE dans le Nord.

Le constat qui a le plus attiré l’attention des responsables est resté sans doute les projets non exécutés ou inachevés mais pour les quels les crédits ont été remis aux entreprises adjudicatrices après des passations des marchés publics.

« Dans le domine du social, nous avons par exemple l’abandon du chantier du centre multifonctionnel des jeunes de Garoua et la construction de la délégation départementale du Minproff dans le Mayo Rey et bien d’autres. Ce constat est similaire dans d’autres domaines comme les infrastructures, la gouvernance et la production » peut on lire en substance dans le rapport finale des travaux.

En vue des propositions qui prennent en compte le besoin profond des populations du Nord qui soufrent encore du manque de l’eau potable et des structures sanitaires de qualité les commissions ont émis le vœu de voir intégré dans le BIP pour les prochaines années le renforcement des projets relatifs à l’hydraulique villageoise ,l’extension du réseau Eneo dans certains quartiers et villages de la région du Nord et le bitumage de certains axes à Garoua et de ses environs.

L’élaboration du DSCE devrait de l’avis des ces responsables du Minepat et les opérateurs économiques de la région du Nord, à l’heure de la décentralisation un exercice qui prend intégralement en compte les propositions faites mais, les différents maires présents à la séance de travail prouve le contraire. « Nous ne comprenons pas comment les projets qui nous parviennent ne concernent en rien nos propositions alors que toutes nos communes sont dotes des plans de développement », a déclaré le maire de la commune de Lagdo.