You are here: HomeBusiness2019 09 06Article 471323

Business News of Friday, 6 September 2019

Source: investiraucameroun.com

Stade d’Olembe: BgfiBank en voie d’accorder un financement à Piccini

En visite au Cameroun, Jean-Claude Oyima (photo), le président directeur général (PDG) de la banque gabonaise BgfiBank a rencontré le ministre des Finances, Louis Paul Motaze. Au centre des échanges entre les deux hommes, le financement supplémentaire sollicité par Piccini, l’entreprise italienne en charge de la construction d’un complexe sportif d’Olembe, une banlieue de Yaoundé.

«?Bgfibank Cameroun accompagne l’État dans le financement des projets structurants. Et nous sommes heureux de vous dire que nous avons échangé avec le ministre sur les stades. Ça avance?», a affirmé M. Oyima. Dans la même veine, Louis Paul Moataze a confirmé : «?Nous avons eu quelques discussions avec la banque. Nous avons écrit une lettre. Leur avis est favorable. Ce qui signifie que Piccini recevra des financements supplémentaires pour achever les travaux de construction du stade d’Olembe?». Seulement, le montant du financement n’a pas été révélé.

En juillet dernier, Makonnen Asmaron, le président du groupe italien Piccini en personne, est venu au Cameroun pour rencontrer les autorités camerounaises susceptibles d’aider la multinationale à obtenir des financements supplémentaires pour la construction du complexe sportif d’Olembe. Le président du groupe Piccini avait notamment demandé à Louis Paul Motaze une convention de cautionnement pour que l’entreprise obtienne un financement auprès des banques locales, dans le but d’accélérer le chantier.

«?C’était pour rassurer le ministère que nous allons terminer les travaux avant la fin de l’année [2019]. On a récupéré le temps perdu. On rassure aussi le peuple camerounais qu’il va avoir un des meilleurs stades non seulement en Afrique, mais probablement dans le monde?», avait déclaré le président de Piccini.

La société italienne doit construire un complexe sportif, dont un stade de 60?000 places à Olembe, pour un montant de 163 milliards FCFA. L’infrastructure aurait dû être livrée au mois de septembre 2018. Depuis ce temps, le chantier n’est toujours pas achevé.