You are here: HomeCountryCommunicationsRéseaux mobile

Le marché des réseaux  mobiles au Cameroun 

Au Cameroun, le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile dépassait 19 millions en 2017, d’après le rapport 2018 de We Are Social.

Selon ce rapport, la filiale du groupe français Orange détient désormais 38% du marché devant MTN Cameroon 37%.

Avec 19 millions d'abonnés sur les 24 millions d'habitants estimés, le marché camerounais reste ouvert, surtout si l'on considère que parmi les 19 millions d'abonnés actuels, beaucoup possèdent des puces de 2 ou 3 opérateurs.

Après l'ouverture du marché de la téléphonie mobile au Cameroun au début des années 2000, MTN et Mobilis, qui deviendra plus tard Orange, étaient les seuls acteurs sur le marché jusqu'en 2012. Lorsque le gouvernement accordera une troisième licence à la société vietnamienne Viettel, les premières puces seront commercialisées en 2014.

Dans le même rapport, ART a constaté que 99% des abonnés mobiles sont sur l'option "prépayé" contre seulement 1% pour le "postpayé".

L'intensification de la concurrence du nouveau MVNO Set'Mobile contribuera au chiffre d'affaires de la téléphonie mobile, qui devrait croître à un taux de croissance annuel de 7% dans les prochaines années.

La demande de données mobile  étant en hausse, nous prévoyons que les produits d'exploitation tirés des services de données mobiles augmenteront à un TCAC de 26 %.

L'adoption du haut débit mobile en sera le principal moteur. La croissance sera principalement due à l'expansion des réseaux WiMAX existants et au déploiement d'un réseau fédérateur de 10 000 km de fibre optique qui devrait être achevé d'ici 2015. De plus, les lancements techniques du WACS (mai 2012) et des câbles sous-marins ACE et Main One devraient réduire les tarifs globaux des télécommunications, ce qui profitera à la population étant donné que le PIB nominal par habitant en 2012 était estimé à seulement 1 267 dollars.