You are here: HomeCountry

L'ÉDUCATION AU CAMEROUN

Le système éducatif au Cameroun est régi par la loi numéro 98/004 du 14 Avril 1998, ilcomporte trois types d'enseignements : Enseignement de base, enseignement secondaire et enseignement supérieur. La particularité du système éducatif au Cameroun est le bilinguisme, en effet, on peut étudier en français et en anglais et obtenir des diplômes équivalents. l'éducation au Cameroun est encadré par deux principaux types d'enseignement :

  • L'enseignement public: qui relève du domaine de l'État

  • l'enseignement privé : constitué du privé (laïc et confessionnel )

On dénombre des centaines d'établissements d'enseignement maternel, primaire, secondaire. Dans les grands centres urbains, l'alphabétisation est presque universelle alors que certaines régions du Cameroun, notamment la zone septentrionale, souffrent encore d'une sous-alphabétisation, ce qui n'empêche pas le pays d'afficher un taux d'alphabétisation d'environ 80 % selon l'UNICEF (un des taux les plus élevés du continent africain) ou de 70 % selon CIA World factbook. Cependant, le pays doit faire face à une pénurie d'enseignants, pas souvent très bien formés ou alors démotivés par une rémunération indiente.

Au Cameroun, l'entrée à l'école maternelle se fait en général à l'âge de trois ans. Le cycle primaire dure 8 ans, aboutissant à l'obtention d'un CEP (certificat d'études primaires).

L'accès au cycle secondaire se fait généralement par le biais d'un concours dit d'entrée en classe de 6e. Il est à noter qu'au Cameroun, le terme « lycée » désigne un établissement public, tandis que le qualificatif « collège » est attribué à un établissement privé. Le cycle secondaire dure 7 ans et il est sanctionné par trois diplômes : le BEPC (brevet d'études du premier cycle, délivré après avoir accompli les quatre premières années), le Probatoire (niveau Première) et le baccalauréat (niveau terminale), ouvrant l'accès aux études universitaires.

Dans les écoles primaires et secondaires, les heures de cours vont du lundi au vendredi de 7:30 à 16:30, avec une pause d'une heure à midi, à l'exception du mercredi où les cours s'arrêtent à 12:30. Dans plusieurs établissements, des cours sont aussi dispensés le samedi matin, selon le niveau d'études (généralement les classes d'examen).

La rentrée scolaire au Cameroun a lieu traditionnellement le premier lundi de septembre (sauf si celui-ci est le 1er septembre). L'année scolaire, à cheval sur deux années civiles, est divisée en trois trimestres d'inégale longueur : le 1er allant de septembre à décembre, le 2e de janvier à mars et le 3e d'avril à mai. Les épreuves des examens officiels (CEP, BEPC, Probatoire, Baccalauréat) se déroulent au mois de juin, en une seule session (il n'y a pas de session de rattrapage et l'oral au Baccalauréat a été annulé en 1993), à l'exception des épreuves sportives qui se tiennent souvent en mai.

Le Cameroun compte huit universités d'État (Yaoundé I (Ngoa Ekelle) ,Yaoundé II (Soa) , Douala , Buéa , Dschang , Ngaoundéré , Bamenda , Maroua), une dizaine d'universités privées (dont l'Université catholique d'Afrique centrale située à Yaoundé, l'Université des Montagnes à Bagangté, l'université adventiste de Nanga Eboko) et une cinquantaine d'instituts universitaires parapublics et privés répartis dans l'ensemble du territoire. En 2008, on dénombrait plus de 140 000 étudiants au Cameroun. La rentrée universitaire a lieu traditionnellement en octobre.

Organisation

Au Cameroun, l'État est au cœur du système éducatif,à ce titre:

  • il définit et encadre la politique de l'enseignement

  • il arrête les programmes et les manuels scolaires officiels

  • donne les autorisations d'ouverture de fonctionnement des établissements et institutions privées

  • Assure le contrôle de la conformité des établissements et instituts privés

Chaque type d'enseignement est placé sous l'autorité d'un ministère avec des services centraux représentés dans les régions par des délégations régionales. À ce titre 4 ministères encadrent le système éducatif au Cameroun :

  • Le Ministère de l'éducation de Base

  • Le Ministère des enseignements secondaires

  • Le Ministère de l'enseignement supérieur

  • Le ministère de l'emploi et de la formation professionnelle

Structure

L'éducation au Cameroun se structure en 3 grands domaines :

Enseignement maternel et Primaire

Cette section constitue le grand ensemble de l'éducation de base et se compose de 2 cycles :

  • le cycle maternel qui comporte 3 classes (nursery one to nursery three /petite section à la grande section), l'âge légal d'entrée est de 4 ans.

  • le primaire 6 classes (class one to class six / de la Sil au CM2). Au terme de cette section l'élève présente : le certificat d'études primaires / Ordinary level certificate et le concours d'entrée en 6ème / common entrance

Enseignement secondaire

Général

Il se divise en 2 cycles :

  • le 1er cycle : qui est composé de 4 classes pour les francophones (de la 6e en 3e) et est sanctionné par le Brevet d'étude du premier cycle (BEPC) et de 5 classes pour les anglophones (form 1 to form 5) sanctionné par le General Certificate Ordinary level (GCO)

  • le second cycle composé 3 classes pour les francophones (seconde première) avec le Probatoire comme diplôme, la terminale sanctionnée par le Baccalauréat et de 2 classes pour les anglophones (lower six et upper six) sanctionné par le General certificate advance level

Technique

Il se subdivise en 2 cycles :

  • le 1er cycle (de la 1ère à la 4e année) sanctionné par l'obtention du Certificat d'Aptitude Professionnelle

  • le second cycle (de la seconde à la Terminale) sanctionné par l'obtention du Brevet de Technicien (BT) ou du Brevet Professionnel (BP)

Enseignement supérieur

L'enseignement Supérieur au Cameroun est composé de 8 universités d'État (Yaoundé I (Ngoa Ekelle] ,Yaoundé II (Soa) , Douala , Buéa , Dschang , Ngaoundéré , Bamenda , Maroua) avec des facultés dans des domaines divers (Sciences juridique et politique, sciences humaines et sociales, médecines, sciences économique et de gestion...), des universités privées : Université catholique d'Afrique centrale, Université des Montagnes, université adventiste et des grandes écoles : École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, École nationale d'administration et de magistrature, École Normale Supérieure, Institut National de la jeunesse et des Sports.... le système en vigueur est le système LMD fondé sur l'impératif de créer un lien entre l'enseignement, la recherche et l'emploi, bien que le système LMD représente une innovation éducative au Cameroun il a beaucoup de mal à décoller, ou à faire ses preuves.

Les forces et les faiblesses du système éducatif au Camerounais

l'encadrement et la règlementation par des textes et lois constitue une base de sécurité et l'existence de deux langues d'enseignement ( Français et Anglais)est un atout non négligeable pour le système éducatif au Cameroun1. cependant, Le système éducatif Camerounais est confronté à d'énormes problèmes dont les principaux sont les suivants :

  • infrastructures défaillantes

  • effectifs pléthoriques

  • hygiène et salubrité (toilettes quasi inexistantes, pas d'eau potable)

  • bas niveau des salaires des enseignants, source de démotivation et de corruption

  • inadéquation entre les formations et l'entreprise (manque de qualification, d'où chômage )