You are here: HomeEntertainment2020 01 19Article 485698

Entertainment of Sunday, 19 January 2020

Source: Lebledparle.com

Cameroun : le Rdpc va payer les 90 millions de Roméo Dika

Il a fallu le temps d’une première prise de parole au coordonnateur national du Mouvement Biyaïste pour étouffer le mouvement d’humeur annoncée par son camarade militant du RDPC, Roméo Dika.

Origines des revendications de Roméo Dika
En effet, l’artiste réclame une somme de 90 millions de FCFA au comité central du RDPC, une somme qu’il aurait investie lors de la campagne de l’élection présidentielle d’octobre 2004. Dans cette logique, il avait annoncé samedi le 11 janvier dernier, une « sortie spectaculaire » devant le siège du parti ce 24 janvier 2020.

La médiation de Messanga Nyamding
Ce 18 janvier, le Pr Messanga Nyamding est revenu sur cette affaire, indiquant qu’il a entrepris des démarches afin que le promoteur de Mango TV soit rétabli dans ses droits. Il affirme avoir été en contact avec des personnes ressources, qui ont promis de régler l’affaire « sous peu ». Dans ce sens, il prie son camarade et ami politique « Romeo Dika d’abandonner sa sortie du 24 janvier 2020. Je voudrais que tout de suite et maintenant que cette descente soit arrêtée », a-t-il suggéré. Avant de se féliciter : « À partir de maintenant, appelez-moi le médiateur Messanga Nyamding ».

Pascal séduit Roméo
Des propos du professeur ont tout de suite eu un écho favorable à l’endroit de leur destinataire, Roméo Dika qui a aussitôt manifesté son désir à revenir à de meilleurs sentiments pour « préserver l’image du parti et celle du président de la République »

Renoncement à la grève
« Je voudrais dire solennellement à tous les camerounais qui voulaient me soutenir que je sursois à cette décision. Je vous appelle ! Artistes musiciens, techniciens de son et lumière, différents prestataires, à vous abstenir de toute mobilisation vers le siège du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Je vais me permettre à la fin de cette émission, de vous servir un à un, à l’effet de vous dire que je prends l’engagement et la responsabilité de démontrer une fois de plus au camarade Grégoire Owona et les autres que je ne suis pas un homme de guerre. Mais je ne suis pas non plus un mou. Je mets en avant, les intérêts du parti [le RDPC Ndlr] et l’image du chef de l’État. On me verra sur le terrain de la campagne électorale dans le Littoral, pour ne pas mettre en difficulté le président de la République, Son Excellence Paul Biya », a formulé Roméo Dika sur les ondes de la 106.5 FM.