Entertainment of Monday, 6 November 2017

Source: lequatriemepouvoir.com

Ces artistes qui s'étripent sur la toile

Le phénomène de « Clash » prend de l’ampleur parmi les représentants de la culture.

C’EST LE DIRECT! Une nouvelle vitrine sur Facebook qui donne la possibilité à un internaute de s’exprimer en live sur un sujet qu’il juge important. Cette nouvelle donne a offert l’opportunité aux artistes musiciens camerounais de réaliser ce qu’il convient d’appeler dans le contexte, une téléréalité dont le but est le règlement de comptes aux tiers. « Connectez-vous, connectez-vous, envoyez-moi des j’aime », a souvent exhorté l’artiste Longue Longue, pour l’encourager soit à s’exhiber sur la toile, ou encore à proférer des injures à l’endroit de certains autres artistes musiciens, tels que Petit Pays, Lady Ponce et bien d’autres.

A LIRE AUSSI: Zomo-bem, la sextape bisexuelle et Lady Ponce [Vidéo]

Son cas est d’autant plus inquiétant que, même pour aller au petit coin, l’artiste réalise un direct : c’est grave ! L’artiste Lady Ponce qui a été l’une des victimes, s’est prêtée au jeu, en opposant des réponses à chacune des accusations de cet iconoclaste révolutionnaire. Une attitude qui lui a valu de perdre un peu de sa crédibilité auprès de ses fans. Pour pallier ce problème, elle a dû présenter des excuses publiques par le même canal.

A LIRE AUSSI: Sergio Polo est maudit, malade. Un pauvre, il peut me draguer? - Chantal Ayissi

Le cas Sergeo Polo et Chantal Ayissi, est un véritable récital d’injures publiques, pour causes d’insubordination et de cachet. L’on ne sait véritablement pas ce que l’un reproche à l’autre, mais il reste indéniable que les deux se vouent actuellement une haine viscérale. Pour des ténors et des icônes de la musique camerounaise, c’est déplorable et on se demande quel avenir pour la jeune génération en quête de modèle.

L’on s’en souvient également, il n’y a pas longtemps, que la même Chantal Ayissi, soutenue par un de ses frères, s’est livrée en spectacle dans une affaire qui l’opposait à sa cadette Mani Bella, en occident. La déchirure entre Amazone et Lady Ponce est un autre cas probant. La première a consacré il y a peu de temps, plus d’une heure de temps sur la toile, à raconter ses dessous avec Lady Ponce.

Quelle exposition ! Avec l’usage des mots tels que « Puterie», pour parler du métier de pute, et bien d’autres expressions, tout porte à croire qu’elle utilise un dictionnaire de langue qu’elle est la seule à détenir. Des exemples de telles bassesses sont légion, mais nous ne saurons sortir de ce ballet sans évoquer le cas de la célèbre Clarisse Valéry, l’auteur du prochain disque à succès et disque de l’année 20... « Le diamant de Dieu», illumination ou folie, de grands experts sont encore sur le coup.

A LIRE AUSSI: Mysticisme, bisexualité, idylle avec Olomidé, Zomo-Bem déshabille Lady ponce

Cependant, cette nouvelle pratique a de fâcheuses conséquences sur l’image de toute la catégorie B art musical et davantage sur l’image du Cameroun. Pour des personnes qui sont censées porter haut les couleurs du Cameroun à l’étranger, se livrer à des querelles publiques sur des réseaux sociaux alors qu’elles se côtoient au quotidien, relève tout simplement du vaudou. Quel modèle pour quelle génération ?