You are here: HomeEntertainment2020 01 18Article 485557

Entertainment of Saturday, 18 January 2020

Source: cameroonvoice.com

'Comment Paul Biya s’est moqué des jambes de Mama Nguéa'

Amputée de sa jambe gauche en octobre 2019, l’artiste MAMA NGUEA vient de se faire couper sa jambe droite ce jeudi 16 février 2020 alors qu’elle caressait le rêve de bénéficier d’une aide du Gouvernement, qui lui concéderait une meilleure prise en charge

MAMA NGUEA est désormais sans jambes. Tourmentée après sa première opération, Louise Koubinom vivait dans l’espoir de recouvrer une parfaite santé après sa première opération. Si elle a bénéficié d’appuis divers de la part des Camerounais touché par sa situation, la chanteuse avait regretté le peu d’intérêt à elle accordé par le régime en place. Dans une interview accordée à Canal 2 international elle rappelait le caractère insignifiant du budget débloqué pour son cas par les officiels camerounais eu égard à la gravité de son cas. « Trop petit. Avec les trous que j’ai dans le ventre, c’est trop petit. Je peux me battre, mais ça ne peut pas résoudre le problème. Si le ministère des Arts et de la Culture pouvait encore m’ajouter un peu d’argent pour aller de l’autre côté, en hexagone, ça va aller. Je ne veux pas me faire opérer ici. Là-bas c’est mieux. » Se désolait-elle. L’implication est n’est généralement plus importante qu’après le décès des artistes camerounais et rien d’autre. On se souvient du bel hommage accordé à Anne Marie Ndzie à sa mort par Paul Biya. Le flonflon n’a été observé que pour son inhumation, décédée le 24 mai 2016, aucune activité précise n’est organisée à son honneur par le Chef de l’Etat. Il en est de même du comédien Jean Miché Kankan dont les œuvres ont marqué plusieurs générations, mais qui n’a droit à aucun hommage particulier.

MAMA NGUEA a besoin de 5 millions, 72 millions sont gaspillés avec un étranger
Sur son lit d’hôpital, MAMA NGUEA disait avoir besoin de quelque 5 millions pour pouvoir se faire évacuer afin de bénéficier d’un traitement adapté. Rien pour émouvoir le locataire d’Etoudi. Il prend plaisir à ouvrir les portes de son Palais à des musiciens étrangers. On se souvient du passage du Nigérian Wizkid le 31 décembre 2019 au Palais de l’unité pour un show privé. Il avait couté plus de 72 millions de FCFA au contribuable Camerounais. Clouée dans son lit d’hôpital, MAMA NGUEA avait apprécié impuissante cette insulte grotesque.