You are here: HomeEntertainment2019 04 04Article 460175

Entertainment of Thursday, 4 April 2019

Source: agencecamerounpresse.com

Culture: le rythme Patengue célébré à Batouri

La première édition du festival Patengue vient de se tenir dans le chef-lieu du département de la Kadey à l’Est pendant près d’une semaine.

« Oui, je suis heureux, et ce jour est lui-même heureux parce qu’il marque la naissance d’une nouvelle ère dans l’histoire du Département de la Kadey, et dans la vie socioculturelle et socio-économique de la Ville de Batouri », manifeste Paul Bayike, directeur et président du comité technique d’organisation à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Fespa édition 2019. Comme le Festival national de Arts et Culture (Fenac), institution gouvernementale officielle, le Fespa se veut en être une émanation afin d’inciter une plus grande émulation départementale des arts et de la culture pour rendre les artistes et les divers acteurs culturels plus compétitifs sur l’échiquier national et international. Cette démarche incitative ne pourra porter les fruits escomptés que si les volontés politiques et économiques se conjuguent positivement et efficacement à la soutenir.


Cet événement organisé dans le département de la Kadey à l’Est du Cameroun, est fortement représentatif de ces rythmes et couleurs culturelles qu’on en retrouve difficilement ailleurs. Ce département comporte plus d’une vingtaine de danses patrimoniales jusque-là inconnues du public national et international. Les visiteurs présents à ces expositions ont vécu des danses patrimoniales originales, justifiant par là définition du Fespa qui est « le Festival de culture et de danses traditionnelles. Nous n’aurons pas de Canal d’Or, d’Etalon ou de Kora. Notre label est le Mbengou. Le Mbengou du Patengue 2019, le Mbengou des danses patrimoniales, etc… », indique Sa majesté Moise Damboura, chef canton Gbako à Batouri.


En ce moment, il est question d’inscrire son nom dans les annales du département de la Kadey, de la région de l’Est, et bien évidemment dans les mémoires de notre pays, le Cameroun. « Ce marquage sera d’autant plus fort quand, au terme des présentes assises, tous ensemble, vous vous serez levés pour participer au déroulement du Fespa 2019 qui est la réalisation d’un vieux rêve de quinze ans de recherches et de travail. Il faut tout de même préciser que le patronyme Patengue, n’a pas été choisi au hasard. Le Patengue est un rythme de danse créé par notre patriarche Louis Patengue, fabuleux danseur avec son épouse Martine dansant sur ses épaules, qui a fait le tour du monde à son temps grâce à ses concerts. C’est ainsi que le Patengue, profondément ancré en nous, doit être revigoré et réinculqué aux générations futures pour le grand bien de notre communauté », précise le Paul Bayiké.

C’est par une caravane des artistes et autres qui avait pour itinéraire l’esplanade de l’hôtel de ville de Batouri à la chefferie supérieure Kako-Gbako. Puis de la chefferie au village du festival à la place des fêtes que s’est ouvert le festival Patengue première édition.