You are here: HomeEntertainment2019 11 29Article 477044

Entertainment of Friday, 29 November 2019

Source: Culturebene.com

Je souffre au Cameroun - Gérard Essomba

Le célèbre acteur a fait partie d’un pannel qui a animé une table ronde sous le thème «L’entrepreneuriat féminin dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel » dans le cadre de la 6 ème édition du festival international du premier film Yarha mercredi 27 novembre 2019.

Plusieurs personnes ont pris part à ces agapes intellectuelles notamment le célèbre acteur Gérard Essomba .Avec le cœur et la raison, il a félicité les femmes qui s’activent pour le septième art en Afrique, en donnant son avis sur le cinéma camerounais, il déplore le manque de financement et de soutien du gouvernement.

« Je me rappelle un jour j’étais parti chez un ministre pour une subvention, il me donne une petite somme et m’avoue que j’ai eu la chance d’avoir le plus grand budget, par respect je ne mentionnerai pas son nom, quand je suis dans mon village à Mvog Ada plusieurs personnes viennent me voir pour me demander de l’argent, moi je leur dis que je n’ai rien, je souffre au Cameroun, je vis grâce à mes allocations issues de la France.» Argue Gérard Essomba.

Véritable monument du septième art africain , il a eu à incarner le rôle de Toussaint Louverture dans une pièce de théâtre devant plusieurs chefs d’Etat lors de la tenue du sommet de la Francophonie au Sénégal en 1989 .Dans le Cinéma ,il a eu à jouer dans plusieurs films à l’instar de «Carte d’identité , La légion saute sur Kolwezi ».