You are here: HomeEntertainment2019 10 24Article 474622

Entertainment of Thursday, 24 October 2019

Source: Camerounweb.com

'Marlène, tu as plus d'expérience que Nathalie dans la pimenterie'

Kand Owalski contre-attaque Marlène Emvoutou après sa critique 'fracassante' sur le nouveau livre 'Renaître' de Nathalie Koah. Pour l'activiste, les propos de l'ex Kameni à l'encontre de l'ex de Samuel Eto'o sont déplacés. « Puisque tu dis que tu lis beaucoup tu as sûrement lu Pierre et Jean n'est-ce pas ? Si tu répondais affirmativement je saurais alors que toutes tes lectures ne te servent à rien car il y'a dans la préface même de ce livre deux segments de texte qui t'auraient appris ce que c'est qu'un livre et ce que c'est qu'un critique », a-t-il écrit dans un long post sur sa page Facebook.

En effet, Marlène Emvoutou a accusé Nathalie Koah d'avoir plagié le livre de la joueuse de tennis française, Marion Bartoli. « Qui peut se vanter, parmi nous, d'avoir écrit une page, une phrase qui ne se trouve déjà, à peu près pareille, quelque part? Toi, Emvoutou? Comment peux-tu déclarer qu'une œuvre est plagiée juste parce son titre, le seul mot de l'ouvrage dont tu as connaissance, réfère au titre d'un autre roman? La nouvelle vie de Nkoa n'est-elle pas une renaissance ? Y'a-t-il mieux que RENAITRE pour intituler son histoire ? Peut-on plagier un titre? Non », rétorque l'activiste.

La querelle entre les deux dames ne date pas d'aujourd'hui. Si Marlène vante son MBA, elle dénigre devant qui veut l'entendre le BEPC de Nathalie Koah et de surcroît un livre venant d'une personne qui n'a que le BEPC. Mais l'activiste Owalski lui rappelle son passé pas très glorieux. « Tu estimes qu'on ne peut pas écrire un livre avec un BEPC mais tu trouves normal qu'avec un MBA tu te retrouves à voler, à escroquer des pauvres citoyens, ici je fais allusion aux treize citoyens camerounais auxquels tu avais arnaqué 5 millions fois 13 en leur promettant de les conduire au Canada, » lui lance-t-il à la figure.

La rédaction de Camerounweb vous propose l'intégralité du post de Kand Owaslki



Je commence par le critique.
Guy de Maupassant, puisque c'est lui l'auteur de ce livre dit dans sa préface qu'un critique, qui mériterait absolument ce nom, ne devrait être qu'un analyste sans tendances, sans préférences, sans passions, et, comme un expert en tableaux, n'apprécier que la valeur artistique de l'objet d'art qu'on lui soumet. Sa compréhension, ouverte à tout, doit absorber assez complètement sa personnalité pour qu'il puisse découvrir et vanter les livres même qu'il n'aime pas comme homme et qu'il doit comprendre comme juge. Tu n'es donc pas un critique mais une haineuse jalouse qui par haine et par jalousie s'est précipitée de pondre une attaque contre l'auteure d'une œuvre dont elle n'a lu que le titre sur les réseaux sociaux. Tu n'es et ne seras jamais un critique.

Au sujet du contenu d'un livre, Maupassant demande : après tant de maîtres aux natures si variées, au génie si multiple, que reste-t-il à faire qui n'ait été fait, que reste-t-il à dire qui n'ait été dit ? Qui peut se vanter, parmi nous, d'avoir écrit une page, une phrase qui ne se trouve déjà, à peu près pareille, quelque part? Toi, Emvoutou? Comment peux-tu déclarer qu'une œuvre est plagiée juste parce son titre, le seul mot de l'ouvrage dont tu as connaissance, refaire au titre d'un autre roman? La nouvelle vie de Nkoa n'est-elle pas une renaissance ? Y'a-t-il mieux que RENAITRE pour intituler son histoire ? Peut-on plagier un titre? Non... sinon trop d'écrivains seraient en procès aujourd'hui. D'ailleurs tu serais incapable de me dire quel auteur fut le tout premier à intituler son ouvrage avec le mot renaître...tout comme tu ne serais pas capable de dire quel parent a pour la toute première fois appelé sa fille Marlène. De fait, tout comme tous les Renaître ne relatent pas la même histoire, tous les Marlène n'ont pas la même personnalité. Toi par exemple tu es une petite voleuse et arnaqueuse, une détraquée qui a falsifié le passeport français de sa camarade, une fausse diplômée...tes casseroles sont énormes ; mais tu n'as rien à voir avec d'autres Marlène qui mènent une vie de dignité. Peut-on les juger sur la base de ta personnalité ? Non...je crois pas.

Tu estimes qu'on ne peut pas écrire un livre avec un BEPC mais tu trouves normal qu'avec un MBA tu te retrouves à voler, à escroquer des pauvres citoyens, ici je fais allusion aux treize citoyens camerounais auxquels tu avais arnaqué 5 millions fois 13 en leur promettant de les conduire au Canada. Qu'est-ce qui en effet n'est pas compréhensible ? Qu'on puisse écrire un livre avec un BEPC ou qu'on puisse avoir un MBA et voler au lieu de bosser? L'ex prisonnière de Nkondengui que tu es pourrais-elle me répondre ? Ce passage de ta ‹‹ critique ›› m'a convaincu définitivement que lorsque tu dis que tu lis 50 livres par an en fait tu n'en lis que les titres sinon comment n'es-tu pas au courant que la célèbre autobiographie, L'enfant Noire, a été écrite par un CAPISTE?

À l'heure où il me tarde de boucler se recadrage je voudrai te dire une dernière chose. Il y'a une base uniforme entre Nkoa et toi. Vous avez toutes deux fait du commerce sexuel. Si le sien qui est connu de tous n'est qu'avec SEF, toi par contre les hommes qui t'ont achetée sont inombrables, y compris les membres directs de ta famille. Le plus connu de tes commerces n'est pas celui d'avec le fils d'Obiang Nguema. C'est celui d'avec Kameni dont la verge a donné une nouvelle forme à ta bouche.

Mais il y'a une différence fondamentale entre vous. Il est qu'en effet de ce passé douloureux Nkoa a su écrire deux livres: un premier pour dénoncer ses propres erreurs afin de mettre en garde les autres sœurs, un second pour montrer comment elle a pu se relever de ce passé douloureux et y a tiré quelque chose de bien: une leçon qui lui a permis de renaître. Toi en revanche, non seulement tu continues de te livrer aux cartes de crédit des hommes mais tu n'es même pas prête d'assumer tes casseroles comme elle l'a fait pour elle dans son premier livre. On espère toujours un livre à travers lequel tu relates autant tes frasques sexuelles que celles à la fecafoot et ailleurs. Il t'en faudra d'ailleurs plusieurs pour faire le tour.

Je crois au demeurant qu'il t'appartient d'écrire le livre que tu lui as proposé d'écrire parce que tu as plus d'expérience qu'elle dans le commerce sexuel