You are here: HomeEntertainment2019 09 05Article 471238

Entertainment of Thursday, 5 September 2019

Source: Dcodedtv.com

Mutengene: Salatiel accuse un hôpital d'exploiter les patients

Comme si la crise anglophone n'était pas une cause suffisante de frustration et de dépression pour ceux qui vivent dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, la chanteuse Salatiel vient de révéler qu'un hôpital appartenant à des baptistes à Mutengene exploite leurs patients et leurs familles avec du sang.

Salatiel s'est rendu sur Facebook pour dénoncer les malversations commises au réputé Bingo Baptist Hospital , Mutengene. Le célèbre chanteur affirme que le même hôpital exploite les patients et leurs familles en exigeant des dons de sang qui ne seront pas utilisés aux fins pour lesquelles ils ont été donnés.

Le chanteur et auteur-compositeur de «Water» a déclaré avoir récemment perdu un oncle qui avait besoin d'une transfusion sanguine mais n'avait pas injecté le sang qu'un membre de sa famille avait fait don, comme l'avait demandé l'hôpital.

Le fondateur d’Alpha Better Records est surtout connu pour être très éloquent et son accusation contre le Bingo Baptist Hospital n’est que l’une de ses préoccupations cette année. Le chanteur a également reproché au gouvernement de ne pas avoir fait assez pour mettre fin à la brutalité policière lors de la crise anglophone qui sévit depuis trois ans, en particulier après l'incendie de la maison de sa grand-mère l'année dernière.

En mars 2017, Salatiel a qualifié le Cameroun de « pays meurtrier » dans lequel les talents ne sont pas reconnus et récompensés comme ils le devraient.

«Je souhaite que les Camerounais et les Camerounais viennent dans cet état d'esprit et récompensent les véritables personnes qui font les hits, je veux dire les producteurs, compositeurs et auteurs des chansons qu'ils récompensent. Ce n'est pas juste ce qui est fait aux producteurs et aux auteurs-compositeurs qui sont les vrais génies de ce pays est un pays qui tue les rêves…. # foodforthought ", a écrit le chanteur sur Facebook.