Feature Article of Tuesday, 14 November 2017

Journaliste: jewanda-magazine.com

Affaire Ayissi: voici pourquoi Cabral Libii garde le silence

Cabral Libii Bruxellois Assoute L'affaire a été portée devant les tribunaux

Le « Parfait Ayissi Gate » a entamé un virage effectif devant la justice camerounaise. Alors que cette affaire bat toujours son plein sur les Réseaux sociaux, peu sont les leaders d’opinion camerounais qui sont montés au créneau afin de réclamer justice ! Un paradoxe, surtout lorsqu’on sait qu’ils abordent généralement d’autres sujets aussi sensibles avec beaucoup de pugnacité…

C’est désormais effectif Wanda People ! Le collectif des avocats qui assure la défense de la pétite Bonita a officiellement déposé plainte contre Parfait Ayissi pour des faits de viol, outrage et corruption aggravée sur mineure âgée de 14 ans. L’affaire est maintenant entre les mains de la justice ! C’est le site d’infos Le quatrième Pouvoir qui a confirmé l’information.

Cependant, il faut reconnaître que cette affaire qui affole les claviers laisse visiblement les leaders d’opinion camerounais indifférents ! En dehors de quelques personnalités comme Patrice Assiga, Boris Berthold, Céline Victoria Fotso et quelques-uns qui se sont exprimés en faveur d’une enquête sur l’affaire, les autres sont restés quasiment bouches cousues !

Une situation qui interpelle lorsqu’on sait que des personnalités tels que Cabral Libii, Dr Mathias Owona Nguini, Pr Nkou Nvondo, Njoya Moussa, Pr Messanga Nyamdi et bien d’autres sont des consultants médias généralement écoutés et respectés pour leur soif de justice.

Il ne s’agit nullement pas dans ce cas de prendre partie pour Bonita ou Parfait Ayissi, mais de faire appel à la clarté dans cette grave histoire de mœurs. C’est aussi ça leur rôle en tant que leader, leur voix peut faire bouger (rapidement) les choses !

Ailleurs, une histoire comme celle-ci aurait déjà pris des proportions vertigineuses, car c’est un cas de société dont la prétendue victime est mineure. Un cas qui interpelle automatiquement lorsqu’on est détenteur d’une aura publique ! Prenons l’exemple du dernier scandale sexuel d’Hollywood ou le grand Harvey Weinstein a été contraint de démissionner pour Harcèlement ! On ne parle pas de harcèlement sur mineur hein…

Ce qui a surtout fait tomber le célèbre producteur de son piédestal est le fait que des leaders d’opinions de l’industrie cinématographique et même les hommes politiques à l’exemple de Barack Obama se sont exprimés sur cette affaire. Cette pression l’a contraint à céder ! Il en est de même dans le cas de DSK en France ou même sa famille politique a été obligée de parler. Très récemment encore, le ministre de la défense britannique a démissionné pour les mêmes faits !

Notons que Vision 4 a plutôt jugé le moment opportun pour lui accorder une promotion pour le féliciter ! Alor que souvenez-vous Wanda People, un cas similaire s’était déroulé en France à I télé en 2016. Jean-Marc Morandini un célèbre animateur était accusé de corruption sur mineur, d’attouchements…

Contre l’avis de la direction de la télé qui voulait maintenir l’animateur à l’antenne, les journaliste de I télé étaient entrés pendant 31 jours en gréve ! Ils ont notamment réclamé la suspension de leur collègue jusqu’à avoir enfin gain de cause.

Les leaders d’opinions au Cameroun ne peuvent pas se taire ! C’est aussi de leur responsabilité de protéger les citoyens. Pire encore, aucun journal du pays n’a véritablement traité cette affaire en menant une enquête poussée.

Curieux tout de même ! Surtout quand on parcourt ces journaux et qu’on se rend compte qu’ils publient des articles sur « des voleurs de chèvres. » Bon, chacun sa ligne éditoriale… Mais, il n’est pas encore trop tard !