You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 11 17Article 426323

Opinions of Friday, 17 November 2017

Columnist: Boris Bertolt

Affaire ENAM: vers un limogeage du ministre Michel-Ange Angouing

Dans ce pays Biya est devenu otage de son propre système qu’il a fabriqué. Je vais faire simple et en français facile. Ils ont passé tout leur temps pendant 30 ans à mettre leurs enfants à l’ENAM. Parfois dans les conditions les plus grotesques. Certains ont mis leurs enfants leurs neveux leurs cousins. D’autres on déjà envoyé au moins 15 personnes dans cette école. Personne n’a parlé.

La seule fois où le grand père et mama Chantou disent directement qu’ils envoient leurs enfants c’est là où ils annulent les résultats. Vous convoquent les textes que eux mêmes ne respectent pas. Mais en réalité qu’est-ce qui se passe, c’est la guerre des listes. Les réseaux se battent forts pour introduire leurs enfants dans la liste du président. Certains pontes ont en ligne 2018. Rien n’est certain.

Il faut manœuvrer maintenant ou jamais. Entre temps les enfants de Biya vont attendre quelle image. En réalité, même s’ils sont retenus par la suite, l’histoire retiendra que Brenda et Junior sont entrés à l’Enam après l’annulation des premiers résultats.

Quelle honte pour Biya après tant d’années où il a tout donné à ces gens, ils commencent à humilier ses enfants. ET CROYEZ MOI C’EST LE DÉBUT. LE CHAOS LENT EST ENTRÉ EN FUSION AVEC LE CHAOS RAPIDE. LE COUP D’ÉTAT SCIENTIFIQUE EST EN MARCHE DEPUIS AU MINIMUM 9