You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 10 09Article 422952

Opinions of Monday, 9 October 2017

Columnist: Boris Bertolt

Affaire Eboutou/Sapack: Amougou Belinga aurait soudoyé la justice

AFFAIRE JEAN-PIERRE AMOUGOU BELINGA CONTRE DAVID EBOUTOU ET PATRICK SAPACK : DE L'ARRESTATION DES ANCIENS CONSULTANTS DE VISION 4 JUSQU'AU REFUS D'AMOUGOU BELINGA DE NE PLUS ASSUMER SA PRINCIPALE PREUVE A CHARGE QUI EST LA FAUSSE FACTURE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA! . Le rappel des faits.

Nous sommes le 23 juin 2016,les téléspectateurs de la Télévision Vision 4 découvrent un communiqué en breaking news tout en rouge au bas de l'écran de cette télévision. Il est dit que David Eboutou et Patrick Sapack font l'objet d'un déferrement à la prison centrale de Kondengui.Quelques minutes plus tard notamment à l'heure du journal, l'on découvre un reportage d'une rare violence présentant David Eboutou et Patrick Sapack menottés et dont le reporter explique qu'ils sont accusés de FAUX EN ÉCRITURE PRIVÉE et TENTATIVE D'ESCROQUERIE.

Dans ce reportage qui passera près de 03 jours d'affilé,les téléspectateurs découvrent une FACTURE DE 200 MILLIONS DE FRANCS CFA dont on accuse les accusent d'en être les auteurs. Des émissions spéciales sont organisées avec à la présentation Ernest Obama le Directeur de vision 4 pour décrypter cette facture tout en couvrant Eboutou et Sapack de tous les noms d'oiseaux.Les anciens consultants sont désormais traités de faussaires et les employés d'Amougou Belinga félicitent ce dernier d'avoir pu mettre la main sur cette fausse facture dont les consultants se seraient servis pour décharger la rondelette somme de 200 millions de Franc CFA.

Seulement, la même semaine,les fans et supporters de David Eboutou qui le suivent depuis Afrique Média (Télévision où il était un consultant très adulé) remarquent une incongruité dans le document qui est encore visible sur le mur facebook de Vision 4.Ils semblent tous dire que le nom marqué au bas de ''Direction générale'' à savoir ''David Merlin Eboutou'' n'est pas le nom de David Eboutou. De nombreux activistes, ses camarades d'université parmi en tête lesquels ma modeste personne publions le nom integral de David Eboutou qui n'est autre que EBOUTOU DAVID MELVIN.

D'où vient donc cette facture que le PDG de vision 4 présentait comme une trouvaille exceptionnelle et preuve à charge contre David Eboutou et Patrick Sapack??

Tout allait être plus précis au moment où un groupe d'activistes mettra la main sur l'un des avocats des pan-africanistes à savoir Me Magloire Nlate en date du 29 juin 2016.Ce dernier ira droit au but et dira sans embarges qu'il a été établi depuis la police scientifique sous les auspices du commissaire Jean-Pierre Motassi que ses clients n'étaient pas concernés par cette facture mais que tout laissait croire que c'est bel et bien Jean-Pierre Amougou Belinga qui a lui-même confectionné cette facture pour avoir sous la main une pièce à charge qui lui permettrait de garder les anciens consultants en prison.Me Nlate Magloire ira loin et expliquera que cette facture comporterait pas moins de 05 incongruités :

- Outre le nom de David Eboutou raté dans ce document ,
- la signature qui accompagne ce nom raté n'est autre qu'un scan de la signature de Patrick Sapack (Comment quelqu'un peut prétendre toucher la somme de 200 millions et rater son propre nom et mettre la signature de son collègue?!)
- en plus ,la date ''Fait à Yaoundé le 08 mars 2016 '' pose problème parce que dit-il,David Eboutou n'est ni au Cameroun ni au Congo Brazzaville (visa, ticket d'embarcations et autre document l'ayant attesté à la police!)
- Ce document est visiblement une photocopie montée à la hâte qui ne dégage aucun sérieux à priori,or la justice ne statue que sur les pièces originales.
-Pour finir déclare Me Magloire Nlate,le numéro de compte et entête sur cette facture appartiennent à la personne morale Vision 4 et non à la personne physique David Eboutou ,par conséquent,si par extraordinaire, des personnes anormales auraient payé cette facture,on aurait simplement verser ce montant dans les comptes de Vision 4.

Au vu de ces explications un peu trop claires,on remarquera que le reportage qui avait présenté David et Patrick à vision 4 comme auteurs de cette facture ne passera plus.Même sur le mur facebook de vision 4,ce reportage sera subrepticement retiré ! !

Entretemps David et Patrick étaient passés au cabinet du Juge Joel Albert Bias qui sans autre forme de procès après 04 mois d'instructions décidera comme pour se laver les mains d'envoyer l'affaire à la barre.Entretemps ,il les aura refuser une liberté provisoire sous le motif étonnant de '' préservation de troubles à l'ordre public''...

Malgré les nombreux appels à l'injustice des activistes,des journalistes ,de la société civile et même de la diaspora,rien y sera pour leur libération bien au contraire,on découvrira plutôt des émissions sur vision 4 avec une interview propagandiste d'Amougou Belinga n'arrivant pas à dire exactement ce qu'il reproche aux deux consultants mais se contentant de les nommer par " Souke et Siriki'' et par la même occasion montrant des images avec le garde des sceaux Laurent Esso tout en le présentant comme son père.
On aura bien compris que tout ceci n'était que de la manipulation. Une manière subliminale de dire:"Tant que Laurent Esso est là, je peux faire de la justice ce que je veux..'' Chacun peut constater que cette émission sans grande substance sera rediffusée à chaque veille d'audience de Patrick et David.

À titre d'illustrations ,vendredi le 29 septembre où nous apprendrons par un communiqué de Me Christian Ntimbane Bomo que ses clients dénoncent la mascarade judiciaire et veulent un procès équitable, Amougou Belinga s'empressera au soir de ce 29 septembre à 21h de faire virer le Pr Messanga Nyamding préalablement annoncé comme invité à l'émission ''Décryptage '' pour faire rapidement diffuser l'émission propagandiste où il chargeait les anciens consultants.

Il faut cependant rappeler que depuis le mois d'octobre 2016,les conseils de David et Patrick n'ont cessé de relayer la volonté de leurs clients de se faire juger.À chaque fois,c'était des renvois sur la demande des avocats de Jean-Pierre Amougou Belinga.13 renvois en somme jusqu'à l'ouverture des débats de vendredi dernier le 06 octobre où malgré tout d'abord la disparition mystérieuse du dossier en matinée qui sera finalement retrouvée aux environs de 14h,les avocats de Jean pierre Amougou Belinga se battront de nouveau avec vigueur pour obtenir un énième renvoi car diront ils ,ils ne sont pas prêts!!

Le nouveau président de la nouvelle collégialité constitué dans cette affaire restera de marbre et ordonnera l'ouverture des débats sous la colère manifeste des conseils d'Amougou belinga et devant une salle pleine à craquer visiblement heureuse de cette annonce du Président Amvela Bidjo.

Après les réquisitions du procureur,et le serment de David et Patrick ayant prêté non coupables,viendra le tour de la confirmation des preuves à charges qui maintiennent David et Patrick en prison.C'est à la surprise générale qu'on verra les 06 avocats de Jean-Pierre Amougou Belinga renier la fausse facture de 200 millions de franc CFA. À la question du Président Amvela de demander aux avocats d'Amougou Belinga comment se fait-il que ce dossier se soit retrouvée dans le dossier?! Me Bahiya,un des avocats d'Amougou Belinga dira que ça doit être le procureur qui l'a mis dans le dossier.Le procureur visiblement dépassé restera bouche bée au moment de voir le Président déclarer à l'intention du Conseil de Jean pierre Amougou Belinga :"PUISQUE VOUS N'ASSUMEZ PAS CETTE FACTURE,ELLE EST REJETÉE ! !"

C'était le soulagement dans la salle et les cris de joie dans la foule de sympathisants des pan-africanistes.c'est qui amènera le président Amvela de menacer d'évacuer la salle en cas de grabuge! Comme pour sauvegarder quelques ustensiles, les avocats d'Amougou Belinga produiront une lettre d'apaisement des pan-africanistes au moment ou son avocat disait que c'est seul Amougou belinga qui pouvait les sortir de prison et un ramassis de publication facebook appartenant à de nombreux activistes qu'ils imputent à David et Patrick.Ils diront avoir saisi l'ANTIC le 02 octobre dernier pour certification.

Face à tout ceci,le président de la collégialité s'étonnera de ce qu'ils n'aient pas en 17 mois pu rassembler des preuves suffisantes et par conséquent décidera de rejeter cette prétendue preuve mais précisera t-il ,les mettra de côté uniquement à titre d'information.

C'est sur ces entrefaites que l'affaire sera renvoyée au 20 octobre prochain pour que la collégialité se prononce si le restant des preuves prétendues permettent de continuer l'affaire ou pas!!!

Les avocats de David Eboutou et Patrick Sapack que sont : Me Christian Ntimbane Bomo,Me Magloire Nlate,Me Dieudonné Konguili,Me Esther Félicité Zeifman et Me Bindzi promettent de faire éclater la vérité au grand jour et plaident tous au franc symbolique afin que plus jamais d'autres Amougou Belinga n'usent plus du trafic d'influence pour emprisonner injustement les plus faibles!!!

Eboa Lotin disait que ''La vérité est comme les fesses.On est obligés de s'assoir avec!!"
Ainsi va la République.