You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 04 12Article 460756

Opinions of Friday, 12 April 2019

Columnist: Jp du ciel Olinga

Affaire MIDA: témoignant révoltant d'un souscripteur en détresse

" Je suis souscripteur MIDA à la hauteur de 9.350.000 FCFA. Il faut le preciser; chaque fois qu'on m'interroge sur cette affaire, il ne cesse de couler de mes yeux quelques gouttes de larmes. Monsieur le journaliste, veuillez bien m'excuser si de temps en temps, vous remarquez que j'essuye les larmes de mes yeux.

Dans ces 9.350.000 FCFA, J'ai pour moi même 700.000 FCFA. j'ai empreinté exactement 7.200.000 FCFA aux gens et le reste pour les membres de la famille bien proche. Sur le plan familiale, J'ai pas trop de problème, bien que j'ai un cousin qui ne cesse de m'appeler constamment pour voir s'il y'a les avancées dans l'affaire. Dommage que rien ne bouge, au contraire, on nous embastille et nous jette à kondengui. On en compte déjà 17 de nous souscripteurs condamnés à 12 mois de prison ferme.

Aujourd'hui, Il ne m'est pas du tout possible de joindre les deux bouts avec les créanciers qui ne cessent de me menacer. En un seul mot, c'est du calvaire.

Parlant des autres creanciers, J'ai empreinté dans cet argent 4.000.000 FCFA à un monsieur qui, aujourd'hui a perdu ses deux parents par faute de moyens pour une opération chirurgicale(cas du père) . Il rejette la cause du décès de son papa sur moi disant que s'il avait son argent, il devait au moins essayé de sauver son père. Son père à été chassé de l'hôpital faute d'argent. Je représente à ses yeux aujourd'hui un ennemi redoutable qui a cautionné la mort de son père. Il m'a fait savoir après la mort de son père, que la famille l'accusait d'avoir garder soigneusement son argent et préférer la mort de son père. Imaginez-vous ce que je peux ressentir face à tout ça. Environ 5 semaines après, sa maman n'a pas supporté et à elle même traversé. Paix à leurs âmes.

Aussi, je dois à un jeune qui avait entamé le processus de voyage en Europe pour ses études, c'était l'argent que sa famille avait contribué pour le faire voyager.

Aujourd'hui, il est à la risé de sa famille et m'accuse incessamment. Je ne supporte pas le poids de ça sur ma conscience.

J'ai pour la même circonstance détruit un foyer donc le mari ne savait pas que la femme m'avait donné l'argent qu'il lui avait rémi de garder. La femme aujourd'hui a été chassée de son foyer et est devenue une honte pour sa famille. Oh miséricorde !

Le poids de tout ça sur ma conscience me donne l'impression que je suis une peste pour l'existence. Pourquoi notre gouvernement est si méchant ? Voilà monsieur le journaliste en quelques mots la situation que je traverse. Evitez que j'en parle assez. C'est douleureux. Entre temps, il faut preciser que je ne suis que statagiaire dans une structure d'assurance.

Pourtant quand les autorités ont perquisitionné la base MIDA, ils disaient nous sauver d'une éventuelle escroquerie. C'est donc qui actuellement le vrai escroc ?

Pourquoi nous affliger une telle souffrance ? N'ont-ils pas de progénitures ? Ou alors, ils se foutent bien d'eux aussi. La nature a ses lois et nul n'en echappe. Mumbutu lui aussi n'a pas pu échapper. L'avenir nous instruira mieux..."