You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 07 19Article 468056

Opinions of Friday, 19 July 2019

Columnist: Michel Biem Tong

Bafoussam: la population empêche par tous les moyens le meeting du RDPC

Il est prévu ce samedi 20 juillet 2019 à Bafoussam (ouest du Cameroun)
un meeting organisé par l’élite de la région de l’Ouest. Le prétexte de cette rencontre est bien entendu les derniers événements survenus fin juin dernier à Genève en Suisse au cours desquels Paul et Chantal
Biya, sous la pression de la Brigade anti-sardinards (BAS) ont été presqu’expulsés, tels des sans-papiers, de Genève où, avec une délégation d’une trentaine de personnes, ils se rendaient à une énième
villégiature à l’hôtel Intercontinental avec l’argent du contribuable camerounais.

Suite à une humiliation aussi légendaire que n’ont pas digéré les faucons et autres extrémistes et terroristes issus de la race des "seigneurs nés pour gouverner" qui trônent à la tête du Cameroun, ces
derniers ont désigné un coupable : Les Bamilékés. Selon eux, la BAS n’est constituée que de Bamilékés. Fidèle à leur logique de gouverner par le tribalisme d’Etat, ce groupuscule d’incompétents et de voyous a mis à contribution l’élite issue de la région de l’Ouest pour organiser le meeting prévu ce samedi 20/07.

Pour donner à ce meeting de la honte un écho retentissant, ces extrémistes au pouvoir au Cameroun ont mis le paquet en y associant la presse nationale. La chaîne de TV privée Vision 4 (à solde de ces pouvoiristes) est d’ailleurs annoncée à Bafoussam pour la
retransmission en direct de ce meeting. Au cours de l’émission Tour d’Horizon ce vendredi 19/07 diffusée sur cette chaîne entre 10h30 et
12H, l’on a entendu Ernest Obama déclarer que « si une chaîne de télévision ne couvre pas le meeting, on saura pour quel camp elle roule
», dévoilant ainsi le plan caché du groupe occulte qui a confisqué le pouvoir au Cameroun.

Comme il apparait de manière claire, le dessein de ces tribalistes primaires en organisant le meeting de Bafoussam est d’amener le peuple de l’Ouest en général et celui Bamiléké en particulier à dire en
public qu’il désavoue les agissements de leurs fils de la BAS, que les membres de cette organisation des Camerounais de la diaspora,
qu’ils qualifient d’ «organisation de bamilékés » ne sont véritablement pas des Bamilékés et que le peuple bamiléké soutien le
président Paul Biya, et patati et patata.La présence du sultan Njoya et de la communauté bamoun, c’est pour faire diversion car l’on sait qui est visé en réalité.
Ce meeting organisé par le régime diabolique de Paul Biya est porteur de danger en ceci que ceux des élites et hommes d’affaires de l’Ouest qui n’y participeront pas ou en prendront quelques distances seront pris en chasse, harcelés et persécutés parce qu’ils seront considérés comme des soutiens de la BAS, de Maurice Kamto, etc. Ernest Obama a d’ailleurs semblé le rappeler ce jour sur Vision4.

La vaillante population de Bafoussam doit se mobiliser, bloquer toutes les entrées de la ville pour empêcher ce meeting de la honte. Elle
doit se rendre ce samedi matin au lieu du meeting pour tout saccager afin d’éviter le déshonneur que le pouvoir voyou de Yaoundé veut lui
répandre sur le corps. Car en ce moment où ils sont dos au mur, ces faucons et autres extrémistes « seigneurs de la forêt » au pouvoir veulent instrumentaliser le peuple bamiléké pour consolider leur
pouvoir illégitime. Ceci est inacceptable et le peuple bamiléké ne doit pas l’accepter.