You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 12 05Article 452086

Opinions of Wednesday, 5 December 2018

Columnist: Boris Bertolt

Anniversaire de Chantal Biya: Paul Biya se moque des Camerounais

Je ne suis pas certain qu’il existe un pays Afrique ayant les mêmes potentialités démographiques, des ressources naturelles importante, une population aussi dynamique mais avec un tel niveau de sous développement et d’abrutissement collectif. La CAN 2019 est la preuve que ce pays là est dirigé par un fantôme.

C’est incroyable ce que l’on observe là. Voilà un type qui décide d’engager plus de 1500 milliards pour une CAN 2019 au Cameroun. Même au moment de son attribution en 2014, ce n’était pas urgent. Le Cameroun était en guerre contre Boko Haram et les chantiers des grandes réalisations qui devaient permettre d’améliorer le cadre de vie des populations, ainsi que la productivité économique n’étaient pas achevés. Mais parce que c’est un Monsieur orgueil, plus superficiel que profond, il s’est lancé dans ce projet juste pour faire comme son prédécesseur Ahidjo qui avait organisé une CAN.

LIRE AUSSI: Ferdinand Ngoh Ngoh, une épine au pied de Paul Biya [RETRO]

Dès que la CAN 2019 est attribuée au Cameroun, on lui transmet les rapports des commissions dès 2015. il ne lui reste qu’à lire et signer. A demander à son bandit de SGPR où en est-on avec ce dossier. Rien Pendant plus d’un an. L’inertie qui le caractérise vont guider ses actions. Il va se taire et rien ne bougera. Puis Dieu envoya Ahmad Ahmad. C’est à ce moment que Biya se souvient qu’il doit organiser une CAF et valide des marchés de gré à gré de dizaines voir centaines de milliards proposés par ses collaborateurs. Imaginez les rétro commissions.

Mais très vite, les journalistes, les lanceurs d’alerte, les services de renseignement, les acteurs politiques tirent la sonnette d’alarme et indiquent que l’on va tout droit au mur. Que la CAN nous sera retirée. Ce que l’individu fait c’est de rester dans son bureau à Etoundi ou à Mvomeka pour lire les rapports mensongers envoyés par ses collaborateurs que nous accusons justement de banditisme.

Vous vous imaginez, un type a endetté des générations et générations d’un pays à plusieurs milliards de fcfa mais n’est même pas foutu de se rendre sur un seul chantier pour vérifier lui même comment notre argent est utilisé. C’est terrible. En plus il se dit chef d’Etat. Je n’en reviens pas.

Plus grave, face à la situation, ce dont les responsables de la CAF qui décident de le rencontrer à Yaoundé. Des étrangers vont venir montrer à Biya des images de l’avancement des travaux qu’il ne connaissait pas et se contentait des faux rapports. Tout un chef d’Etat. Quelle honte!!! On apprend qu’à ce moment il a compris que cela devenait difficile.

Mais encore plus grave, quand les responsables de la CAF tournent le dos. Il ne se bouge pas. Ne se rend sur aucun chantier. Ne remplace personne pour montrer qu’il tient à sa CAN. Il s’asseoit à nouveau dans son lit et se gargarise des louanges vulgaires et idiotes chantées par ses collaborateurs bandits. Et ce jusqu’à ce qu’on nous retire la CAN.

LIRE AUSSI: Retrait de la CAN: Dieudonné Essomba enfonce le Cameroun

Il ne s’arrête pas là. Plus d’un d’un tiers du budget de l’Etat a été engagé. Un vrai patron face à cette humiliation s’adresse à la nation. Sanctionne. Prend publiquement des engagements. Non le monsieur dort calmement chez lui. Pour vous montrer qu’il va bien il se filme lors du 48eme anniversaire de son épouse et met des photos en ligne. Alors que le peuple est en colère et se sent humilié. Un manque de pudeur indescriptible. Je ne sais pas si cet homme est encore humain mais je suis convaincu de deux choses. Il est à incompétent doublé de méchanceté.