You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 12 09Article 428148

Opinions of Saturday, 9 December 2017

Columnist: Boris Bertolt

CCAA: le DG et Mébé Ngo’o impliqués dans une affaire de 10 milliards

Habitué à flamber avec des milliards quand il trônait au Cabinet civil, à la Police où à la Défense, Mebe Ngo’o est financièrement à l’étroit aux Transports. Ce n’est plus une information, il le raconte à tous ses visiteurs.

Les «choses» n’entrent plus au point où ses proches s’inquiètent des regards envieux qu’il porte désormais sur son grand complice et partenaire en affaire, Atangana Kouna, lequel est assis sur un petit matelas de projets et de financements au ministère de l’Eau et de l’Energie.

En attendant des lendemains meilleurs, Mebe Ngo’o n’a d’autres choix que de «presser» les sociétés sous tutelle. Et comme il n’est pas aveugle, notre flambeur national a jeté son dévolu sur l’Autorité Aéronautique dont les réserves sont estimées à environ 10 milliards Fcfa. Pour tisser sa toile, Mebe a d’abord obtenu sans trop forcer le remplacement du directeur général Pierre Tankam, par sa «personne» : Mme Koki Assoumou.

La seconde étape du processus et la reprise en main de la direction financière. Et voilà que le conseil d’administration présidé par l’ancien ministre Maximin Paul Nkoué alias le «blanc», homme réputé pour sa droiture, s’oppose au départ du titulaire du poste, un certain Guillame, originaire de l’Extrême-Nord.

Au moins à cinq reprises, le Conseil a demandé à Mebé Ngo’o et à sa complice Koki Assoumou qui revenaient chaque fois à la charge ce qu’ils reprochaient à l’intéressé : Voici leur réponse : «Il empêche la Dg de travailler». Comment? La vérité est qu’il les empêche de voler!

Malgré les échecs répétés, Mebe Ngo’o et sa complice n’ont lésiné sur aucun moyen pour parvenir à leurs fins. La Dg a même saisi le président de la République et on ne compte plus les démarches directes du ministre auprès des administrateurs pour faire partir l’intrus qui veille sur la fortune publique et installer à sa place, tenez-vous bien : son propre beau fils, un dénommé Mani Arthur, inspecteur des Impôts, recruté à l’Autorité aéronautique en 2016 pour prendre en main la fameuse direction financière.

L’attitude de Mebe Ngo’o est celle d’un condamné, qui n’hésite plus à se mouiller, se sachant de toute façon perdu. Une équipe du Consupe se trouve en ce moment à l’Autorité aéronautique pour éplucher la gestion 2010-2016, ca ne lui dit rien ; l’affaire des MA6O est au TCS, ca ne lui dit rien. Voilà qu’il va entraîner avec lui dans ses malheurs Koki Assoumou. Bon appétit, les rapaces de la République !