You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 04 15Article 460974

Opinions of Monday, 15 April 2019

Columnist: Herve Shalom?

CONFIDENTIEL: voici le rapport hebdomadaire de l'armée camerounaise

L'actualité aura été on ne peut plus dense au cours de la semaine écoulée. Deux zones ont été particulièrement un peu plus que les autres sur la sellette. L'Extreme Nord et le NoSo.

En outre, sur le plan international outre les attaques perpétrées au travers des rapports d'ONG à la solde des ennemis du Cameroun tels que, Human Right Watch et International Crisis Group, les ambazozos ont été actifs en Europe (UE) et en Grande Bretagne. Particulièrement IG( Intérim Government) et Ayaba Cho.

Aussi, nous avons en fond les propos dé Tibor Nagy, le sous secrétaire d'Etat américain chargé des affaires africaines.
Il faut bien l'écrire, l'actualité des opérations militaires hebdomadaires intégre cet aspect géopolitique et geostrategique, car les deux ayant une incidence directe et indirecte sur le terrain armée.
L'intervention pathétique du doyen d'âge du sénat, Chief Mukete est aussi retenue.

Des dossiers relatifs à ces aspects geostrategiques et géopolitiques sont en preparation et seront délivrés sous forme de vidéos documentaires. Il nous faut prendre le taureau par les cornes et faire plus ample diffusion, d'attaques internationales menées par les USA contre le Cameroun de Paul Biya.

Synthetiquement, nous connaissons désormais tous comment l'Occident prépare une intervention militaire de l'ONU sur le terrain. Ils incriminent l'Armée Nationale. La traite de genocidaire, parlent d'une absence de respect des droits de l'Homme. Démontrent dans le vide l'incapacité de cette armée à traiter impartialement le problème. Un problème qu'ils ont généré grâce à des forces endogènes oeuvrant comme cinquième colonne (des traîtres de l'intérieur), puis ils viennent faire les sapeurs pompiers, eux qui ont été pyromanes en amont. Alors, on parle de l'intervention américaine ou des casques bleus de l'ONU.

Puis ils viennent semer davantage de bordel et exploitent les ressources du sous sol. Tout en mettant à la tête du pays, leurs hommes. Hommes qui ne sont pas toujours des nationaux.

Voilà la méthode bien connue de chaque camerounais patriote. Le fait nouveau est l'implication de l'Eglise dans le schéma camerounais. Et aussi, les opérations parapsychologiques militaires menées par les unités spéciales du Pentagone dans les deux crises (BH et Ambas). Le dossier est épais. Nous demontrerons tous les liens d'une grosse toile, les ramifications et surtout les véritables sources de ce que le Cameroun subit. Il s'agit de ne jamais oublié le plan de recolonisation de l'Afrique dessiné par Henry Kissinger.
Nous nous attelons dans ce travail de restitution.
Entre temps, ici nous sommes concernés par le côté purement militaire et opérationnel sur le terrain.
Comme de coutume, nous allons procéder au pas de course au Round Up de l'actualité de la semaine écoulée.

Région de l'Extreme Nord

Des tentatives d'incursion des BH ont été à plusieurs reprises contrées par nos Forces de Défense au cours des semaines passées. Des éléments en patrouille furent pris à partir par les BH. Nous avons enregistré des pertes minimes.

L'Etat Major de la RMIA 4 et l'Etat Major de la FMM opérant en synergie avec l'Etat Major des Armées du Cameroun, du Tchad et du Nigeria, vu les opportunités opérationnelles de l'ennemi (approche des fêtes du 1er Mai, du 20 Mai 2019, puis le début du mois de Ramadan... Sans oublier la saison des pluies et le débordement des Mayo ou rivière) a décidé de procéder aux offensives en profondeur.

NB/ c'est connu de nos stratèges que, les BH se saisiront des opportunités pour faire des incursions de kamikazes et essayeront de pénétrer l'intérieur du pays. Il convient de rappeler les instructions du Mindef, Son Excellence Joseph Beti Assomo, qui a exigé de la troupe un redoublement de vigilance sur toute l'étendue du territoire national, elles ont été faites il y a plus d'un mois.

En connaissance de cause et maîtrisant l'ennemi, l'Etat Major central de la FMM en synergie opérationnelle avec les autres États Majors nationaux et régionaux à fait mouvoir le secteur 1 de la FMM ( les unités dédiées des FANT... Forces Armées Nationales Tchadienne) pour des attaques en profondeur dans le Nigeria.

Ainsi, les forces de l'opération 1 du Secteur 1 de la FMM (Force Multinationale Mixte) ont le 13 Avril 2019, eu un accrochage et un contact feu avec des BH dans la partie Nord des villages de Wilgo, Tumbuna, Chikun Gudu et Bukar Maryam en République Fédérale soeur du Nigeria. Un bilan suffisamment lourd à été produit. Plus de 27 neutralisés BH, des blessés et d'autres en fuite. Un matériel militaire impressionnant, des véhicules et motos. Ce qui traduit la capacité de nuisance de la secte. Par la suite, des opérations militaires faites en cohésion entre l'Armée Tchadienne et l'armée Nigériane, dans les localités du Nord du Nigeria, Gambaru - Ngala et ses environs sont établies pour rattraper des terroristes en fuite. Lesquels se sont échappés lors de l'assaut de la FMM évoqué précédemment.

Les unités des Forces de Défense du Cameroun sont aux frontières jumelles à la main, dans les hauteurs des montagnes, collines et par le moyen des vecteurs aériens (drones et avions) pour surveiller et voir l'évolution des opérations sur le terrain. En sus des liaisons téléphoniques entre les États Majors.

Voilà pour l'Extreme Nord.

Région de l'Adamaoua

La grande criminalité pratiquée par les Zarguinas à fuit les milieux des banlieues des villes de l'Adamaoua ou nous notons un calme plat revenu et la terreur dans les coeurs des citoyens qui s'est éloignée.
Les unités de l'Armée sont à la traque de ces criminels jours et nuits sans relâche.

C'est ici une fois de plus, l'occasion de lancer un appel aux communautés qui habitent l'Adamaoua. Collaborer avec les Forces de l'Ordre en dénonçant les lieux de cache d'armes, de cachette de ces malfrats et leurs activités. Les Forces de Défense vont les traquer jusqu'à leurs derniers retranchements.

ZONE DE CRISE DU NoSo

En date du 06 Avril 2019, des factions de terroristes ambazozos se sont entretuées. En effet, des ambazozos d'Oku ont été exécuté brièvement sans procès à Vekovi par les ambazozos de Tadu dans le Nord Ouest. Parmi les victimes d'Oku l'on note les corps des jumeaux qui les commandait. Une douzaine d'ambas ont ainsi été neutralisé.
Denis l'un des jumeaux et son frère étaient des pseudos généraux réputés dans les groupes de terroristes secessionnistes ambazozos.

Il faut aussi noté la neutralisation du pseudo général ambazozo dénommé Satan ainsi que, 03 de ces compagnons.

ORTI Village

03 zozos ont aussi été neutralisé à Orti village dans l'arrondissement de Ndu. Par le même temps, l'opération des Forces de Défense a permis la capture de 03 secessionnistes attrapés vivants. Parmi ces trois il y a eu leur commandant, le chef de village voisin de Mfuh village.

NKOR NONI

03 terroristes neutralisés par nos forces de Défense. 01 camp de fortune détruit, 02 motos saisis et détruites.

NGABU dans le NDUAN

02 terroristes secessionnistes ambazozos neutralisés au cours d'une patrouille des Forces de Défense du Cameroun.

NTEHOR dans le KUPE MANENGOUBA

Les vigilants combattants Bakossi quelque part dans la zone de Ntehor, ont mis la main sur 07 terroristes ambazozos et, ils leur ont remis aux Forces de Défense du Cameroun.

BAWORK BALI (REGION DU NORD OUEST)

En date du 14 Avril 2019, le pseudo général ambazozo Mandela, ainsi que le capitaine Scorpion et de nombreux combattants terroristes secessionnistes ont été neutralisé par les Forces de Défense. Avec en prime un camp de fortune détruit, des véhicules récupérés, des pistolets artisanaux pris et détruits, une scie à moteur, 01 P. À.

Un fait incroyable aura été noté dans ce camp. Voilà des terroristes qui traumatisent le peuple, organisent des villes mortes et interdisent la consommation des produits de la République du Cameroun. Comment se fait il que dans ce camp de Bali l'on découvre une importante cargaison de bière et de bouteilles des Brasseries du Cameroun ?
Ils blessent, handicapant, tuent et interdisent l'Ecole aux enfants, recrutent des adolescents, traumatisent la population pour des trucs qu'eux mêmes ne croient pas.

Les plus grands COnsommateurs des produits des Brasseries du Cameroun, se sont les terroristes ambazozos. Pratiquement dans tous les camps de fortune découvert, investit et détruits, il y avait toujours d'importantes quantités de boissons alcoolisées de SABC.

NTEM dans NDU.

Dès le début de cette crise, nous nous sommes posés les questions qu'il fallait. L'une d'elles était, où fabrique t on ces armes de traites traditionnelles ? Nous avons interpelé le Haut Commandement à procéder systématiquement à la fouille de certaines chefferies. Si l'actualité à exposer une fabrique d'armes au Ghana qui fabriquait et livrait ces armes un peu partout dans l'Afrique de l'Ouest et précisément au Nigeria et au Cameroun, bien que nous l'ayons diffusé ici dans ce groupe, notre suspicion demeurait.

Les faits nous donne raison aujourd'hui. Dans l'arrondissement de Ndu, et précisément à Ntem village, dans le camp de fortune du pseudo général ambazozo Roland du groupe des combattants "Amba Black Star"( allusion à la provenance de l'assistance technique pour fabriquer les armes de traites et à la présence de certains ghanéens), une importante fabrique d'armes de traites traditionnelles à été faite par nos vaillantes Forces de Défense.
Voilà l'un des Événements majeurs de la semaine écoulée.

Les militaires dans nos États Majors maîtrisent leurs éléments de topographies, des notions de renseignements, d'analyses, et d'opérations. En sus, ils connaissent bien l'ennemi, les différentes configurations de terrain et les types de menaces. Mieux encore, les données que le camerounais moyen ne maîtrisent pas (nous avons fait une allusion en termes des événements nationaux à venir, les saisons, etc). Ils ont les cartes et les stylos en main. L'État Major pense, réfléchit, conceptualise, analyse, synthetise et conçoit des ordres. Puis, ils transmettent les ordres à temps.
Invoquer les directives du Mindef ici comme nous l'avons fait, était fait exprès pour demander aux civils de laisser les militaires faire la guerre.

Le concept Armée - Nation dans la Défense Populaire du Cameroun étant une réalité sûre du terrain, il est attendu des civils, le Renseignement, la vigilance extrême et l'implication logistique. Si chacun fait son travail, tout ira pour le mieux.
Le numéro 1500 est opérationnel pour toutes formes d'alertes, de renseignements,
et d'avertissements.

Les Forces de Défense Camerounaises tiennent leur position fermement et sûrement, elles restent resiliantes et sont à l'affût.