You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 01 06Article 483397

Opinions of Monday, 6 January 2020

Columnist: Jjz le Ngul camerounais

Cameroun : après avoir vendu leur parcelle, ils reviennent y enterrer un proche

Cette histoire pathétique et lamentable se passe dans la station balnéaire de Kribi au Cameroun et malheureusement c'est une histoire similaire à beaucoup d'autres au Cameroun...

La dépouille de feue Mbarga J. ne peut être enterrée sur un terrain querellé car le propriétaire du terrain s'y oppose catégoriquement...en effet Mr Tchoupou M.puisqu'il s'agit de lui est propriétaire du terrain qu'il a acheté dans les normes à la famille de la disparue...Cette famille suite au décès de dame Mbarga J.a voulu l'enterrer sur ce même terrain...ce qui ne fût pas du goût du désormais propriétaire et la suite est une sommation judiciaire à la famille de la défunte de libérer le plancher matérialisée par une interdiction d'inhumation et d'arrêt des travaux d'aménagement de la sépulture.


Leçon à tirer pour les spécialistes des ventes de terrain au Cameroun :quand vous passez votre temps à vendre vos terrains pour faire je ne sais quoi avec l'argent...pensez souvent au préalable aux lieux de vos obsèques car vendre le terrain n'est pas chose mauvaise surtout si on sait investir cet argent par la suite mais vendre abusivement au point de ne pas penser à sa mort prochaine est le plus grand bêtisier qu'on puisse faire...


Le propriétaire légal a parfaitement raison...que cela serve donc de leçon aux autres...la dépouille de dame Mbarga est toujours à la recherche de son lieu d'inhumation...
~Jjz le Ngul camerounais ~