You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 07 31Article 444472

Opinions of Tuesday, 31 July 2018

Columnist: Boris Bertolt

Camwater: Jean-Pierre Bitchoka bientôt DG, ses proches jubilent

Jean Pierre Bitchoka, actuel Directeur général adjoint de la Camwater, et ses proches jubilent. Si tout se passe normalement, il devrait remplacer son actuel patron Gervais Bolenga ce vendredi à la suite d’un conseil d’administration extraordinaire décidé une fois de plus par le Pca, Jérôme Obi Eta.

Gervais Bolenga aurait déjà dû être débarqué vendredi dernier par un conseil d’administration extraordinaire décidé à son insu et auquel il n’était pas convié. La tentative de putsch aurait été bloquée in extremis par la présidence de la République. Trop peu pour le nonagénaire Obi Eta qui a tout simplement décidé de le reprogrammer une semaine plus tard.

LIRE AUSSI: Ambazonie: recherche de solutions, le SDF a (enfin) trouvé son allié

Le contrôle de l’importante manne financière générée à la Camwater serait à l’origine de la brouille entre le DG et le conseil d’administration. En coulisses le Pca reproche à Gervais Bolenga, qui aurait pu être son « petit fils », de lui couper les vivres et d’être trop têtu. Mais la pomme de discorde la plus importante concerne le renouvellement des membres du conseil conformément à la récente loi régissant les établissements parapublic qui limite les mandats. En effet, le mandat de la plupart d’entre eux (à commencer par Obi Eta, en poste depuis 14 ans) est échu. Selon la loi, ils peuvent être remplacés à tout moment. C’est donc une course contre la montre à laquelle se livrent les protagonistes. Objectif : prendre son adversaire respectif de vitesse en l’évinçant.

Le choix du PCA se porte sur Jean Pierre Bitchoka le DGA, un cadre ayant évolué dans la maison et qui traine une solide réputation d’intrigants. Un autre personnage qui comme le relevait en début de semaine l’hebdomadaire Le Point ne « s’encombrerait que très peu des principes moraux et de l’orthodoxie ».

Avec l’arrivée de ce proche fidèle de Basile Atangana Kouna, la Camwater se noiera certainement dans ses propres eaux sales.