You are here: HomeWallOpinionsArticles2015 11 04Article 342833

Opinions of Wednesday, 4 November 2015

Columnist: Boris Bertolt

Comment Essimi Menye fut recruté au FMI

Les Camerounais qui l’ont côtoyé à Washington l’appelaient Emmanuel Essimi Menye et non Lazare. Dans la course pour la succession qui se met progressivement en place à Yaoundé dès 2002, Essimi intègre une organisation ethnocentrique aux Etats-Unis pour le contrôle de la succession de Paul Biya. Il connaissait déjà une certaine Lucie Mbotto Fouda. il est repéré par Jérôme Mendouga, l’ancien ambassadeur du Cameroun aux Etats-Unis.

Les réunions se tiennent d’ailleurs à sa résidence. Jérôme Mendouga présente Essimi Menye à Ondo Menye, Administrateur Afrique pour le FMI, au cours d’une réunion auquel l’Equato guinéen prend part. Il lui fait savoir qu’il s’agit d’un homme « sûr ». Ondo Menye est séduit par le personnage et décide de prendre sur lui son recrutement. Mais au sein de la banque mondiale il existe un brillant camerounais nommé Eugène Nyambal.

C’est lui qui a présenté en 2000 au FMI le dossier du Cameroun parmi la vingtaine de pays qui devaient être éligibles à l’allègement de la dette (IPPTE). On peut dire que c’était le « Monsieur Cameroun du FMI ». Il est conseiller principal. Le clan estime qu’il n’est pas fiable, le soupçonne de travailler avec Abah Abah et Yves Michel Fotso. Et de soutenir Babissakana qui critique la manière dont le point d'achèvement est conduit.

Ils décident de l’éliminer pour le remplacer par Emmanuel Essimi Menye. Ondo Menye se charge personnellement de la basse besogne. Son pays est d’ailleurs en conflit avec la CBC de Yves Michel Fotso. Et les membres du réseau à Yaoundé et qui ont commencé à manœuvrer pour faire tomber Abah Abah, Marafa Hamidou Yaya et Yves Michel Fotso valident l’opération.

En fin 2003, le Cameroun s’achemine progressivement vers l’atteinte du point d’achèvement, L’équipe Cameroun est de plus en plus optimiste. Les assemblées annuelles du FMI se préparent. Cette année, elles doivent avoir lieu en malaisie. Ondo Menye saisit cette opportunité pour virer Eugène Nyambal. Il décide de partir aux Assemblées avec Essimi Menye et Thierry Afane.

Essimi n’a aucun statut au FMI à ce moment. Mais le secrétariat du Conseil d’administration du FMI marque son véto arguant seul les conseillers principaux statutaires devaient se rendre à Kwala Lumpur. Le même jour, aux alentours de midi, Ondo Menye convoque deux membres de l’équipe Cameroun, Eugène Nyambal et un ivoirien pour leur remettre leurs lettres de licenciement. Ils sont virés.

Et le même jour Ondo Menye voyage avec Essimi Menye et Thierry Afane pour la Malaisie. Il présente Essimi aux responsables de FMI comme un grand connaisseur de l’économie camerounaise. C’est ainsi que le malade de la CNPS sera recruté en fin 2003 comme simple conseiller, une situation temporaire.

Ainsi, le clan qui opérait à Washington a fait perdre à l’état du Cameroun non seulement un Conseiller principal au FMI, mais également l’un des meilleurs connaisseurs de l’économie camerounaise qui avait non seulement aidé son pays à intégrer le programme de réduction de sa dette, mais également obtenir au final une réduction. Tout simplement parce qu’il fallait trouver une place de simple conseiller à un camerounais formé en statistique, qui n’avait pas de travail stable à Washington, parce qu’il appartenait à un clan qui travaillait pour la succession du président Biya.