You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 07 25Article 468444

Opinions of Thursday, 25 July 2019

Columnist: BORIS BERTOLT

Copinage - Réseaux - Tribalisme: Paul Biya et Fame Ndongo à la tête d'un gang

Voilà 15 années que Jacques Fame NDONGO est ministre de l’enseignement supérieur au Cameroun. 15 années que l’université camerounaise s’est noyée. Désormais la gestion de l’université c’est une question de copinage, de réseaux et de tribalisme au mépris des lois de la République et des institutions.

Tenez par exemple, Fame NDONGO va à installer aujourd’hui le nouveau Président du Conseil d’Adminatration de l'Université de Yaoundé 1.

Problème: cette nomination est illégale. Ils dirigent désormais le Cameroun comme leur chefferie.

Mme Suzanne MENGUE ZOMO née NTYAM ONDO, Magistrat hors échelle est conseiller à la cour suprême, juge à la cour Africaine des Droits de l'homme et des peuples d'Anusha en Tanzanie.

Nommé PCA de l'université de Yaoundé 1 par Paul Biya sur proposition de Fame NDONGO, elle ne doit pas prendre fonction car selon l'article 59 alinéa 1 des textes récemment promulgués par le président illégitime Paul Biya en personne portant statut des PCA des entreprises et établissements publiques, les fonctions de président et de membre du conseil d'administration d'un établissement public sont incompatibles avec celle de parlementaire, de magistrat exerçant au près d'une juridiction ou de membre du conseil constitutionnel.

Jean Jacques Rousseau disait: l’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite n’est que liberté. Un gouvernement qui ne respecte les propres textes que lui même met sur pieds n’a aucune légitimité pour conduire la vie d’une nation. Il mérite naturellement d’être renversé.