You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 03 22Article 500320

Opinions of Sunday, 22 March 2020

Columnist: Charles MONGUE-MOUYEME

Coronavirus: de la nécessité de réquisitionner et de réhabiliter la polyclinique Soppo


Click to read all about coronavirus →

La Polyclinique Soppo à Bonapriso a été construite comme telle depuis le départ. Il ne s’agit pas d’un immeuble construit pour autre chose et transformé en hôpital. Quelques années après la disparition de son fondateur Paul Soppo Priso, la polyclinique a fermé, et la bâtisse abandonnée.

Nous pensons que cette structure sanitaire pourrait être d’une très grande utilité dans la lutte contre le coronavirus, du fait notamment de sa grande fonctionnalité et des structures qu’elle renferme (blocs opératoires, réanimation, cuisines, buanderie, nombre important de chambres, bureaux, morgue, etc.).

N’attendons pas que les hôpitaux soient débordés pour chercher des palliatifs dans la précipitation. La Polyclinique Soppo peut être réquisitionnée par l’Etat et rénovée pour servir au traitement des malades du coronavirus.

Je suis allé regarder cette formation sanitaire de près, et j’ai été agréablement surpris : elle n’est pas en ruine ! Si l’Etat met les moyens (moins d’un milliard de Francs CFA, avis de profane), en 15 jours, la Polyclinique Soppo peut-être réhabilitée. Et même après le coronavirus, elle continuera de fonctionner, et la ville de Douala aura ainsi retrouvé sa clinique la plus fonctionnelle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter