You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 03 23Article 500413

Opinions of Monday, 23 March 2020

Columnist: Franklin Nyamsi Wa Kamerun

Coronavirus: peur bleue à Etoudi, les vieux qui dirigent le pays paniquent


Click to read all about coronavirus →

Les informations qui nous parviennent indiquent que le régime Biya prend très au sérieux la pandémie du Covid 19, mais pour des raisons absolument incroyables et scandaleuses.

En effet, le régime Biya ne panique pas à l'idée que la population camerounaise soit décimée. Bien au contraire, une telle tragédie, croit-on à Etoudi, affaiblirait le potentiel révolutionnaire national. Et ce serait tant mieux pour la satrapie...

Des médecins corrompus par le pouvoir envisagent même, si possible, d'utiliser des souches du Covid 19 contre des leaders de l'opposition camerounaise! Le pouvoir n'hésitera pas, à la première occasion de l'utiliser contre le Chef de la résistance citoyenne, le Président élu Maurice Kamto et ses proches collaborateurs. Les renseignements généraux du Cameroun ont tenu une réunion sérieuse ces dernières 24 heures sur la possibilité d'utiliser l'arme virale contre l'opposition nationale.

Ce qui alarme et scandalise toutefois les observateurs avertis, c'est le fait que le Covid 19 crée un état de panique jamais vu au sommet de l'Etat, car la moyenne d'âge des présidents d'institutions se situant pratiquement au dessus de 80 ans, ils constituent la population la plus vulnérable possible au terrible virus. De facto, Biya, Niat, Cavaye, Atangana, Meka, Sadi, Esso, Akame, sont bel et bien des sujets potentiels à très haut risque du Covid en raison de leur âge avancé et de leurs séquelles pathologiques. dans un Cameroun où l'espérance de vie est tellement si basse que les vieux sont de plus en plus rares, le moindre contact avec le terrible virus leur serait fatal. D'où la bunkérisation extrême du sommet de l'Etat, qui du coup réduit à néant le protocole institutionnel du pays. Le Cameroun est donc plus que jamais en phase de pilotage automatique et aléatoire. Biya et la quasi totalité des dirigeants du pays se sont mis dans des cages, en forme de bulles sanitaires, abandonnant les camerounais à leur triste sort...

La vétusté, la faiblesse, l'insuffisance et les lenteurs terribles du système sanitaire camerounais font de ce pays, une proie potentielle énorme du Covid 19. Selon l'OMS, l'Afrique noire pourrait être sérieusement balayée par cette pandémie mortelle.

D'autre part, les urgences de confinement suspendent de facto les grandes mobilisations prévues par le leadership de l'opposition. Ce qui paraît être un frein à l'agenda du Président élu Maurice Kamto n'est-il pas, bien au contraire, l'occasion idoine pour mieux peaufiner le plan des mobilisations citoyennes futures? Tout porte à croire que de grandes surprises attendent le pouvoir croulant au sortir des semaines suspensives actuelles. L'après Covid 19 s'annonce donc plein d'incertitudes au Cameroun, à supposer en effet qu'il y ait un après...

IL semble que le Peuple camerounais ne doive son salut, dans cette guerre sanitaire, qu'à ses propres efforts d'hygiène et de prudence au quotidien, mais aussi à sa prise de conscience de la nécessité de changer de gouvernance s'il ne veut point périr de l'incompétence du régime qui le tient en otage depuis 1960.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter