You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 04 25Article 461532

Opinions of Thursday, 25 April 2019

Columnist: Boris Bertolt

'Des génocidaires ont envahi la ville d'Obala'

Je commence par vous dire que quand les forces de sécurité interviennent dans un conflit interurbain ou dans une opération, la première chose à faire c’est de désarmer d’abord toutes les parties. Car les fauteurs de troubles ne sont pas seulement un danger pour leurs adversaires mais également pour les forces d’intervention.

Le désarmement c’est trois étapes. Verbal d’abord qui peut aller à jusqu’à quatre reprises. Puis tirs de sommations si on obtempère pas et si la cible persiste on agit. On la neutralise. Y compris pour la sense ceux qui interviennent sur le champs des opérations. Vraiment c’est le B À BA.

Cette image où un officier de la Garde présidentielle (GP) qui discute avec un homme torse nu avec une matchette ne me met révolte pas seulement mais me crée un profond dégoût. Il ya deux choses qui transparaissent.

Primo. Regardez le regard de ce monsieur avec la matchette il ya un rond sentiment de puissance mais également une envie de tuer. Ça me rappelle les images du Rwanda et en Côte d’Ivoire. Un monsieur comme ça en face de moi soit il est à genoux soit je l’abats. Parce que en visual analysis ( analyse visuelle) ce monsieur est dangereux.

Secundo j’ai mal. Dans ce pays les avocats anglophones manifestaient pacifiquement vous avez tirez sur eux. Et blesse certains. Les jeunes élèves ont manifesté à mains nues vous les avez tués. Aujourd’hui on a une guerre de sécession sous la main. Pourquoi?

En 2019 dans ce pays on a tiré sur des manifestants du MRC, NDJAMEN, Ndoki désarmés et après ils sont à Kondengui. Mon Dieu. Vous avez enfermés des gens qui portaient des t-shirt du MRC. Le parti de Maurice KAMTO. Oui KAMTO. Ne à BAFOUSSAM. Cela renvoie à un lieu une origine, à une ethnie.

L’analyse des images d’Obala est vraiment catastrophique. C’est grave. Il y a pire. Derrière le monsieur armé avec l’officier de la GP en discussion il ya une autre personne derrière avec une matchette. Mon Dieu. Vous ne les désarmez pas? Ça ce sont des futurs genocidaires. Ils n’ont pas peur de l’autorité.

Au nom de quoi des voyous ont des armes devant la garde présidentielle? de l’ethnie? Qui Parmi ces voyous a choisi de naître où il est né? Qui? Dites moi? Dites nous?

Localisez ces individus arrêtez les et foutez les en tolle . La garde présidentielle au Cameroun c’est une institution comme les secrets services aux États Unis. Si vous ne vous respectez plus respectez les institutions. Car vous partirez et elles resteront.