You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 11 30Article 477156

Opinions of Saturday, 30 November 2019

Columnist: Amedee Dimitri TOUKO TOM

Elections 2020: les coulisses du jeu du RDCP et ses amis opposants

LES VRAIES RAISONS DE LA DEMANDE D'UN DÉLAI SUPPLÉMENTAIRE DE 15 JOURS POUR LE DÉPÔT DES CANDIDATURES : DANS LES COULISSES DE MESSES NOIRES

À la suite de la décision du MRC, de ne pas apporter sa caution à des élections biaisées, en participant à la mascarade électorale de février 2020, de nombreux responsables de partis, se sont fait entendre, pour exiger du gouvernement, qu'il viole sa propre loi, en leur octroyant 15 jours supplémentaires, afin de leur permettre de déposer des dossiers de candidature, dans les contrées dans lesquelles ils s'étaient abstenus de le faire.

Cette démarche abracadabrantesque qui a fait sourire des observateurs est révélatrice de choses plus fines :
- une telle demande est essentiellement motivée par la façon dont on se positionne par rapport au régime en place. Et donc, croire qu'il pourra y faire droit, c'est probable, c'est évidemment compter avec sa bienveillance ou sa sollicitude à l'égard des demandeurs.
- en réalité, l'exigence d'un tel régime de faveur, formulé sous un faux chantage déguisé, peut se traduire simplement par cette formule triviale: "si vous voulez qu'on continue de vous aider à exister en tant que pouvoir, aider nous aussi à exister en tant que votre opposition, sinon on va faire comme le MRC ".

Dans cet ordre d'idées, une réunion s'est tenue hier soir, 28 novembre 2019, entre des plénipotentiaires du Régine RDPC et un des demandeurs... qui dans l'optique de se voir attribuer le département du Moungo, doit pouvoir y constituer des listes, la terre étant devenue plus fertile du fait de la défection de l'ogre MRC.

En clair, cette demande procéde d'une stratégie bien orchestrée, qui sur le plan de la forme, a reçu l'agrément du RDPC. Il faut occuper l'espace laissé par le MRC.

Initialement des candidatures n'avaient pas été déposées par ces partis dans ces contrées, parce qu'ils estimaient n'y avoir aucune chance. Maintenant que le djoudjou MRC est hors jeu, il faut s'y déployer... C'est gagnant gagnant pour tous. Le pouvoir aura en face des forces avec lesquelles il pourra se répartir des sièges et tenter ainsi de donner du crédit à sa farce électorale.

Comment ceci se declinera sur le plan pratique? That's the question, car s'il est possible de leur donner du temps supplémentaire pour déposer leur dossier, ça signifie qu'il est aussi possible de donner du temps supplémentaire, pour modifier le système électoral et pourquoi pas trouver une solution définitive à la crise anglophone.

Maître Amedee Dimitri TOUKO TOM
Ancien Conseiller Juridique du SDF
Ancien Secrétaire Provincial du SDF - Ouest
Ancien membre Fondateur de la LIGUE DES DROITS ET LIBERTÉ (Me JOSEPH LAVOISIER TSAPY)
Ancien représentant Ouest de Human Rights Watch (ALBERT MUKON)
Ancien Conseiller Juridique de la Fondation MOUMIE (GENÈVE)
Militant - Analyste Politique