You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 01 23Article 486679

Opinions of Thursday, 23 January 2020

Columnist: Boris Bertolt

Elections 2020: une malette pleine arrive sur la table des magistrats

Des dizaines de millions fcfa distribués aux partis politiques pour éviter un boycott des législatives et municipales 2019, c’est un secret de polichinelle.

Mais le régime de Paul Biya ne s’est pas arrêté là. Plusieurs sources confirment que les magistrats de la chambre administrative de la Cour Suprême ont été également corrompus pour favoriser les listes du RDPC. Ainsi chaque juge aurait reçu plusieurs dizaines de millions de fcfa.

Au cœur de la manœuvre deux hommes: Philippe Mbarga Mboa et Yoki Onana. Concernant Philippe Mbarga Mboa, dans la mafia il aurait occupé le rôle d’émissaire. Celui qui s’occupe des basses négociations pour le parrain. C’est d’ailleurs le même Mbarga Mboa qui en mission au Vatican pour le compte du RDPC va menacer de mort Albert DZONGANG en décembre 2018 suite à la contestation post électorale.

Nos sources indiquent que Philippe Mbarga Mboa et Yoki Onana ont déboursé près de 100 millions fcfa pour corrompre les magistrats. L’avocat D’ELECAM, Me Atangana aurait quant à lui perçu environ 30 millions fcfa.

Mais en réalité, ceux qui ont décidé de participer à cette mascarade n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes.