You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 11 11Article 425875

Opinions of Saturday, 11 November 2017

Columnist: Boris Bertolt

Etoudi: le frère d’un ministre de Biya accusé d’espionnage

Les révélations se poursuivent sur cet épisode récent dans le long feuilleton de négociations autour du retour de la dépouille du président Ahidjo au Cameroun. La famille Ahidjo ne décolère pas. Et s’estime avoir été espionnée.

Disons le déjà, Germaine Ahidjo, la femme du premier président de la République du Cameroun est actuellement malade et doit beaucoup se déplacer pour des raisons de santé. C’est pourquoi officiellement Aboubakar Ousmane MEY ne l’a plus rencontré. Lui qui pendant plusieurs mois a effectué des voyages en business class pour Dakar afin de négocier le rapatriement de la dépouille de Ahidjo au Cameroun.

Mais par la suite la famille va découvrir que non seulement il n’avait pas été mandaté officiellement par le gouvernement, rendait compte directement à Edgard Alain Mebe Ngo’o qui était ministre de La Défense et financier des voyages du frère de Alamine Ousmane MEY.

Plus important, des documents confidentiels du président Ahidjo lui ont été confiés et se sont par la suite retrouvés entre les mains des autorités.

Il faut savoir qu’il y a quelques années, Aboubakar MEY, à travers sa fondation faisait du retour de la dépouille de Ahmadou Ahidjo, une question de justice. C’est comme cela qu’en toute clandestinité Mebe Ngo’o s’attache ses services. Mais MEY a un avantage son nom. Son père est resté pendant longtemps un fidèle de Ahidjo c’est ainsi que lorsque Paul Biya lui demande d’entrer au gouvernement à sa prise du pouvoir, il rejette et propose Tori Limanga.

Sur cette base, au-delà de certaines confidences, Germaine Ahidjo va lui remettre plusieurs documents importants à l’instar de: La lettre de Ahmadou Ahidjo au président du Sénégal sur les traitements qui devaient être réservés à sa famille, mais également la lettre de Ahmadou Ahidjo à Paul Biya aux lendemains de sa prise de pouvoir. Elle ne se doutait de rien mais apprendra par la suite que ces documents se sont retrouvés entre les mains des autorités.

Aboubakar MEY a bénéficié de la solitude de Germaine isolée à Dakar au moment où deux de ses enfants ont rallié le régime. Selon nos sources, Badjika Ahidjo, fils de Ahmadou Ahidjo s’est opposé à cette initiative et traitait MEY d’opportuniste qui voulait de l’argent. Il s’appuyait à cet effet sur son chantage à Alamine MEY ( on grand frère) et qui lui a valu en retour un billet pour la Mecque.