You are here: HomeWallOpinionsArticles2016 01 15Article 353295

Opinions of Friday, 15 January 2016

Columnist: Boris Bertolt

Francs-maçons du monde réunissez-vous à Douala

Il existe au Cameroun une croyance largement répandue dans les imaginaires selon laquelle la pauvreté, le sous-emploi, le SIDA, le chômage sont le fait des francs-maçons ou plus globalement des loges. Cette croyance qui prospère dans une société en panne traduit à suffisance la vacuité intellectuelle qui se déploie dans l’espace public au Cameroun. Il faudrait que les choses soient claires une fois pour toute : Le problème du Cameroun ce n’est ni les francs-maçons, les rosicruciens ou encore les homosexuels. Le problème du Cameroun c’est une élite à la fois chrétienne, musulmane, animiste, catholique, fétichiste, non croyants parfois qui ont pris en orage un peuple, le pille et se partagent impunément le fruit du travail de nos parents. Les accusations tendant à rendre les francs maçons responsables de la dérive politique, économique et sociale ne sont en fait que des éléments de distraction fournies au peuple afin qu’il ne puisse pas se concentrer sur sa véritable cible.

La question intelligible qu’il faille se poser est-celle de savoir comment les francs maçons d’ailleurs parviennent à servir leurs Etats (au sens organisationnel) leurs économies alors que les nôtres sont dans leur majorité des pilleurs de la fortune publique. Car il faut le dire tous les francs-maçons du Cameroun ne travaillent pas pour l’administration. Tous les francs-maçons du Cameroun ne sont pas des serviteurs corrompus de l’administration. Tous les francs-maçons du Cameroun ne sont pas dans le RDPC et tous les francs-maçons du Cameroun ne cautionnent pas le comportement de l’élite qui nous dirige. C’est dire qu’il est léger, hasardeux, voire dangereux de tenir les francs maçons pour responsables de notre chaos.

Les individus sont issus des contextes de socialisation qui fabriquent leur rapport à la société. Ainsi un enfant qui évolue dans un environnement de voleurs, qui apprends le vol et qui vol, s’il est placé au sein appelé au Paradis, rien ne garantit qu’il ne va pas continuer à voler et même sophistiquer le vol. Voilà le vrai problème. Notre élite a façonné une société dans laquelle la corruption, les détournements, le tribalisme sont devenus culturels à tel enseigne que ceux qui appartiennent à ces ordres et qui sont aux affaires peuvent laisser croire que ce sont les ordres qui leur demande d’asservir leurs peuples. NON. On retrouve des francs-maçons au Brésil, en Afrique du Sud, au Kenya, au Sénégal, en Russie et autres… Pourquoi ces pays ne sont pas au même niveau de développement que nous. C’est une question de système.

J’ai lu mon ami le pasteur Christian Ntimbane Bomo appeler à une grande manifestation des chrétiens contre la réunion de Douala. Incroyable. Pourtant je ne l’ai jamais vu appeler à une grande manifestation des chrétiens contre les coupures de ENEO qui perturbent les messes, contre l’augmentation des prix des produits de premières nécessité, pourtant les chrétiens vont au marché ou encore les violations des droits de l’homme. C’est ce que l’on appelle de la distraction. 

Ceux qui pillent, volent impunément le font non pas parce que la franc-maçonnerie l’exige, non pas parce que Jésus a demandé de voler son peuple, non pas parce que Mahomet à demandé de corrompre, non pas parce que Luther l’exigeait, mais parce qu’ils ont simplement décidé de voler et de détruire leurs pays. Nous devons nous en prendre à ces personnes que l’on retrouve partout au Nord au Sud, à l’Est, à L’ouest. Il s’agit d’un clan hétéroclite.