You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 09 11Article 446592

Opinions of Tuesday, 11 September 2018

Columnist: Boris Bertolt

Habitat: Qui est Jacqueline Koung, la marraine de la mafia foncière

Méfiez - vous des gens qui ont un visage d’ange. El Pacho au Mexique où Pablo Escobar en Colombie paraissaient inoffensifs. Paul Biya avait un visage d’ange à tel enseigne que Ahidjo pouvait lui donner le bon dieu sans confession. La ministre du domaine et des affaires foncières, Jacqueline Koung A Bessike derrière son faciès maternel caché en réalité son rôle dans ce qu’il est convenu d’appeler le cartel de la mafia foncière au Cameroun.

La nomination de Madame Koung à Bessike Jacqueline, le 11 novembre 2011 comme Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF) dans le premier gouvernement du septennat des grandes réalisations du Président Paul Biya va être accueillie avec beaucoup de joie auprès des opérateurs du secteur du foncier et de l’immobilier au Cameroun.

LIRE AUSSI: Homosexualité: le pacte secret entre Ahidjo et Biya [Révélations]


Considérée comme une dame de fer, ils voient en elle, la personne idoine capable pouvant mettre fin à l’insécurité foncière qui empêche les opérateurs privés immobiliers de lancer les grands programmes tels que nous observons dans des pays de même niveau de développement.

7 ans après, c’est la désillusion totale au sein des investisseurs et des familles qui souffrent le martyr des décisions alambiquées prises par la Ministre à cause de sa méconnaissance des dossiers fonciers, son incompétence et son goût du lucre. Du moins son goût du blé. Car comme les ministres de Biya, tout le monde est achetable, il faut seulement augmenter le prix.

Son dernier fait d’armes. Kouna A BESSIKE a sapé le moral des investisseurs malgré sa promesse faite auprès des hommes d’affaires à Douala le 7 octobre 2017 de numériser plus de 120.000 titres fonciers afin de barrer la voie à la manipulation ceux-ci qui porte un sérieux préjudice aux affaires.
Madame la Ministre brade de grands espaces relevant du domaine public.

Madame la Ministre par ses décisions catastrophiques exposent l’Etat à de nombreux procès qu’il est sur de perdre. Il suffit de pour cela de jeter un coup d’œil sur les rôles des audiences du Tribunal Administratif de Yaoundé – Mendong.

Arrogante et cupide, après avoir essuyé des revers en justice, A BESSIKE a décidé de se rebeller contre les institutions judiciaires en signant une circulaire exigeant son accord préalable avant exécution de toute décision de justice. Malgré que cette circulaire ait été attaquée et suspendu par des décisions de justice, elle a décidé de maintenir le statu quo. Décidément la vraie rébellion au Cameroun sous Biya a commencé par ses ministres

Pour donner du grain à moudre à son réseau mafieux installé au MINDCAF du sommet à la base, Madame le Ministre décide à chaque fois qu’il y a tripatouillage de titre de foncier sur un terrain (tripatouillage très souvent organisé par ses propres services), de suspendre les opérations immobilières dans le quartier, la ville, le département ou la Région où le terrain est situé. La Région de l’Est, le Département de la Sanaga Maritime, Les quartiers Ntougou (Golf), Olembé à Yaoundé et d’autres quartiers de Douala sont concernés. De façon claire, si vous avez un immeuble (bâti ou non bâti) dans cette zone, vous ne pouvez pas ni le céder, ni l’hypothéquer pour prendre un crédit. Quel drame pour les opérateurs économiques quand on sait que le Titre Foncier est presque le seul gage accepté par les institutions de financement.

LIRE AUSSI: Elections 2018: Paul Biya renforce la sécurité autour de ses proches

Résultat des courses, le gouvernement n’aura que ses beaux yeux pour pleurer lors de la publication du prochain classement « Doing Business » et Le MINHDU aura beau gesticulé dans tous les sens, ses promesses de logements resteront des chimères pour longtemps.

Quelques affaires relatées par Kalara, l’hebdomadaire du monde juridico-judiciaire de notre confère Christophe Bobiokono
1. Annulation du titre foncier N°14921/Mefou et Afamba appartenant à Mme Gisèle Lafortune Edoul : La Ministre est désavouée par le Tribunal Administratif de Yaoundé.

2. Attribution irrégulière par la Ministre au MINEPDED du site devant servi de construction de la Pharmacie de l’Unité appartenant à Mme Naah Pauline : Affaire pendante devant le Tribunal Administratif de Yaoundé, la promotrice de la pharmacie réclame un dédommagement de 335 millions de Fcfa
3. Retrait des titres fonciers N°37123/Wouri et 34883/Wouri appartenant au Magistrat Matip Benjamin par la Ministre : Décision de la Ministre annulée par la Chambre Administrative de la Cour Suprême et recours en opposition du jugement en appel de la MINDCAF rejeté par la même juridiction

4. Collectivité de Bibong-Bidoung : Le MINDCAF délivre deux titres fonciers frauduleux afin de dépouiller la collectivité de ses terres
5. Annulation des titres fonciers N°1239 et 1249/Nyong et Kellé : La Ministre désavouée par le Tribunal Administratif de Yaoundé
6. Annulation du titre foncier N°361/Océan dont le terrain englobait le lopin de terre devant servir à construire un complexe hôtelier de 4 étoiles : Annulation de la décision de la Ministre par le Tribunal Administratif de Yaoundé.