You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 07 09Article 467403

Opinions of Tuesday, 9 July 2019

Columnist: Cédric Ndamadeu

'Je suis tribaliste et je l'assume'

Je suis né à la fin des années 80 dans un village de 475 442 km carrés qui compte environ 30 millions d'âmes et où cohabitent près de 280 peuples.
Très tôt, j'ai eu la chance de parcourir des quartiers comme Nkongsamba, Bafoussam, Yaoundé, Buéa, Kousseri et Bertoua. Partout, j'ai été accueilli à bras ouverts. Je n'ai jamais perçu de différence de traitement entre mes frères et moi. L'hospitalité et la bonne humeur de mes oncles m'ont toujours impressionné. J'ai toujours été à l'aise avec le froid de Dshang, la pluviométrie de Debuntcha, les collines de Yaoundé, le vent sec de Ngaoundéré ou la chaleur torride de Douala.

Très jeune, j'ai été nourri aux mets du terroir. Ne soyez pas surpris me voir languir devant un plat d'Okok, d'être excité devant un plat de taro à la sauce jaune, d'avoir les yeux larmoyants lorsque je déguste le Ndomba de machoirons ou d'être aux anges quand j'avale goulûment du couscous de riz à la sauce de Nkèlè Nkèlè. Les boissons comme le matango, le bili-bili , le Harki ou le Fôfô sont mes préférés.

Malgré tout ceci, je suis tribaliste et je l'assume. Oui je suis tribaliste parce que je me suis toujours identifié au combat nationaliste de Um Nyobe, Ossende Afana Castor, Félix Roland Moumié et des autres. Je suis si tribaliste que mon rêve ultime est de vivre dans un pays développé où chacun profite des retombées de la croissance.

La discothèque de Papa étaient toujours fourni c'est pourquoi je me trémousse jusqu'ici au rythme du Bikutsi, du Bottle dance, du Makossa ou du Bend-Skin. Mes chanteurs préférés sont Nkodo Sitoni, le groupe Fada Kawtal, Dina Bell , Pierre Didi Tchakounté, Bebey Manga et Eko Rosevelt.

Je suis tellement tribaliste que je suis un adepte du vivre-ensemble, un acteur de l'intégration nationale, une victime du métissage culturel. Je n'ai aucun problème à me mettre avec cette femme de mon village au sourire ravageur, aux formes voluptueuses, au déhanché impressionnant. Cette femme travailleuse, ambitieuse et visionnaire.

Je suis foncièrement tribaliste, c'est pourquoi, j'ai la rage face aux sirènes de la haine et de la division parfois entretenu par ces politiciens dont le but ultime est de se maintenir au pouvoir. Je m'offusque contre ces appels à la "dératisation" lancé par mes frères contre certains quartiers de mon village. Je suis ulcéré quand certains dignitaires d'un quartier de mon village me demandent de retourner chez moi. De quel " chez moi" parlent-ils ?

Oui je suis tout aussi en rage contre ceux qui appellent à l'extermination de mes frères parce qu'ils pensent que ces derniers sont à l'origine de leur frustration.

Aujourd'hui plus que jamais, je l'assume je suis tribaliste et ma tribu c'est le Cameroun.