You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 11 29Article 427313

Opinions of Wednesday, 29 November 2017

Columnist: Remy Ngono

Confidentiel: ce que cache les assassinats des militaires en zones anglophones


Click to read all about coronavirus →

Attaques meurtrières dans la région anglophone du Sud- Ouest du Cameroun, à 2 heures du matin , ce 29 novembre 2017. Les séparatistes ont surgi comme des fourmis et ont tué quatre militaires Camerounais dans la ville de Manfe.

Puis, ont disparu emportant armes et munitions des forces de sécurité. Toujours le même mode opératoire cash- cache -crash, comme dans la nuit du 9 au 10 novembre 2017 ou? ils ont égorgé un militaire du 22 ème bataillon d'infanterie qui assurait la garde sur un pont de cette région.

En un mois, huit membres des forces de sécurité du Cameroun ont été tués par la branche armée du mouvement sécessionniste. Ne dites pas au régime BIYA qu'il s'agit d'une insurrection armée qui est entrain de plonger le Cameroun dans une guerre civile. Les dignitaires vous re?citeront l' e?vangile que leur pays est en paix et qu'ils enverront tous les ? terroristes anglophones ?en enfer.

Le gouverneur francophone de la région du Sud- ouest Bernard OKALIA BILAI,? avait qualifié les anglophones de ? chiens ? et avait promis les exterminer. Le gouvernement a renforcé les effectifs du Bataillon d' Intervention Rapide avec 1000 militaires. Les perquisitions dans les maisons et les arrestations se sont multipliées. Le couvre- feu instauré jusqu'au 23 novembre de 19 heures à 6 heures, a été prolongé. Plus la répression augmente, plus la violence séparatiste durcit. Et voilà le Cameroun plongé dans les ténèbres de l'insurrection armée dont International Crisis Group avait alerté le gouvernement dans un rapport publié le 19 octobre 2017.

Accroché à son char de combat, Paul BIYA a laissé les deux régions anglophones en déshérence, convaincu qu'il allait les écraser par la violence comme les ectoplasmes francophones.

Paul BIYA qui a négocié avec BOKO HARAM et a verse? des milliards aux terroristes pour la libération des otages Français, refuse de négocier avec les leaders anglophones pour la paix au Cameroun . Lui-même qui a mis la décentralisation dans la constitution , refuse de l'appliquer depuis 21 ans. Alors que les députés du SDF exigent la discussion du problème anglophone au parlement, Paul BIYA a encore chargé son Premier ministre de botter le sujet en touche ce matin à l' hémicycle . Depuis un an, aucune discussion, aucune proposition, aucune solution, aucune réconciliation. Rien que la répression.

Peut-on obtenir la cohabitation pacifique dans un couple où l' e?pouse anglophone est séquestrée et viole?e par des maris francophones avec les armes sous la gorge? Le Président BIYA est francophone. Le président de l'Assemblée nationale est francophone. Le président du Sénat est francophone. Le président du Conseil Économique et Social est francophone. Le ministre de la Justice est francophone. Le ministre de la Défense est francophone. Le ministre de l' Administration territoriale est francophone. Le Délégué Général à la Sûreté Nationale est francophone. Les gouverneurs des régions anglophones sont francophones. Les préfets des régions anglophones sont francophones. Le Premier ministre anglophone doit soumettre tous les dossiers au secrétaire général à la présidence et au directeur du cabinet civil qui sont francophones.

Y a-t-il une différence entre le régime BIYAMEROUNAIS et le régime d'apartheid? Les anglophones du Cameroun sont-ils différents des Palestiniens qui subissent la colonisation et la répression des colons israéliens?

Le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone s' e?taient unis pour vivre en paix dans un contrat de fédération. La première solution est donc de revenir à la fédération comme le propose maître AKERE MUNA dans son projet de? la Nouvelle République ?. Sinon, comme le rappelle l'article 35 de la Déclaration des Droits de l' Homme et du citoyen, et le préambule de la constitution du 24 juin 1793: ?quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs?.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter