You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 01 16Article 485080

Opinions of Thursday, 16 January 2020

Columnist: Boris Bertolt

''Kamto perd un frère un ami. La société camerounaise perd un modèle'

Au revoir Maître Sylvain Souop

Se coucher à 5h du matin croyant comme d’habitude avoir effectué la veille habituelle et se réveiller 3 heures plus tard pour apprendre le décès de maître Sylvain SOUOP. C’est triste. C’est triste. Très triste.

Journaliste et rattaché pendant quelques aux affaires judiciaires, je l’avais pratiqué deux fois seulement. Mais toujours admiré sa finesse dans l’élocution et l’énonciation. Il était agréable à écouter et faisait montre d’une certaine maîtrise de contours du métier qu’il avait choisit: le droit.

Je n’ai donc pas été surpris de le voir engagé aux côtés de Maurice Kamto dans le cadre du contentieux post électoral devant la cour constitutionnelle et pour La Défense des détenus politiques.

Qui n’a pas apprécié son aisance, sa prestance, la fluidité de son langage, la beauté de son body langage, la profondeur de ses arguments, la rigueur de son discours, mais également et c’est le plus important son sens élevé pour la justice et son humanisme qui transparaissait à fleur de peau.

Le barreau camerounais perd l’un de ses membres les plus brillants. Maurice Kamto perd un frère un ami. La société camerounaise perd un modèle.

Au revoir maître