You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 09 20Article 472298

Opinions of Friday, 20 September 2019

Columnist: Boris Bertolt

'L'ennemi tremble, panique. Achevons le définitivement'

Je vous ai déjà dit que je ne travaille pas pour que Maurice Kamto sorte de prison car il va sortir de prison que Paul Biya le veuille ou non. Je travaille pour qu'il recupère son fauteuil présidentiel volé par Paul Biya. Ainsi tous les combattants qui se battent pour restituer la victoire volée de Maurice Kamto à l'occasion des élection du 7 octobre 2018 doivent suivre les 10 commandements suivants :

1- Maurice Kamto est le président élu, le guide la résistance, le commandant suprême, le commandant politique. On peut proposer, suggérer, demander mais jamais contester sa démarche publiquement. Il existe des canneaux officiels pour lui faire parvenir des propositions ou commentaires.

2- Insister sur le hold-up électoral. Rappeler toujours que Paul Biya est un voleur d'élection. Ses partisans et lui n'aiment pas ce discours car ils se sentent illégitimes et ont honte. Le hold-up électoral est au cœur de la résistance. Car rien est fini tant que ce n'est pas fini.

3- Ne jamais s'attaquer à l'image de Maurice Kamto. Chaque combattant a le devoir moral de protéger son leader.

4- Ne jamais attaquer les autres combattants. Si vous avez des critiques, suggestions de stratégie, bien vouloir le faire en interne ou utiliser des voix parallèles. Car, plus l'ennemi est conscient de notre solidarité, plus il prend peur et fait des erreurs.

5- Il faut savoir que c'est la combinaison des forces, des énergies, des stratégies qui permettront de renverser l'une des plus vieilles dictatures d'Afrique. Personne n'a le monopole de la résistance. Chacun doit travailler pour le même objectif : récupérer le fauteuil présidentiel volé de Maurice Kamto à Paul Biya.

6 – Ne jamais s'attaquer au MRC et ses alliés. C’est capital. Car c’est cette coalition qui a réussi le tour de force de lancer la résistance. Nous devons rester fidèles et loyaux.

7- Savoir taire son égo, ses colères lorsqu'un acte est susceptible de créer du grabuge dans la résistance. Car le temps que nous mettons pour nous entretuer c'est le temps que nous aurions pu consacrer à la résistance. Dans cette résistance, chaque minute compte.

8- Face à l'ennemi, toujours soutenir un combattant quoi qu'il ai pu faire. Sur le champs de bataille on ne lâche jamais un soldat même s'il commet une erreur on le protège d'abord.

9 – Même si la résistance prend des coups. Même si vous vous sentez affaibli, reprenez-vous et dites vous toujours rien est fini tant que ce n'est pas fini.

10- Quand vous vous levez le matin, demandez vous où se trouve Maurice Kamto. S'il n'est pas à Etoudi dites vous que la résistance se poursuit. Car Maurice KAMTO s’est sacrifié pour nous et nous avons le devoir moral de nous sacrifier pour lui.

Faites de ces 10 commandements vos principes dans la résistance et nous atteindrons notre objectif plutôt que prévu. L'ennemi tremble, panique. Achevons le définitivement.