You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 01 04Article 483208

Opinions of Saturday, 4 January 2020

Columnist: Le TGV de l'Info

La fille de Maurice Kamto serait-elle une homosexuelle? La toile s'enflamme!

Depuis quelques heures, des photos circulant sur les réseaux sociaux, montrant deux jeunes filles qui s'embrassent sont attribuées à la fille de Maurice KAMTO et sa prétendue compagne. Ces photos ont tellement fait couler beaucoup d'encre et de salive que votre page d'information #LeTgv_de_linfo a décidé de mener des investigations pour voir clair dans cette affaire.

Après enquête, il s'avère que ces photos ne sont pas celles de la fille du président du MRC mais plutôt celle d'une certaine #Erica_Wise dont voici le lien de son compte Facebook ???? https://www.facebook.com/erica.wise.750 et de son profil Twitter ????

https://twitter.com/ericanwise. Elle a publié ces photos sur son profil Twitter qui existe depuis 2019, le 1er janvier 2020 à 22h27 minutes depuis Timberlane LA où elle vit, une census-designated place (CDP) de la paroisse de Jefferson, en Louisiane, aux États-Unis, située à proximité de Harvey et Woodmere. Sur son compte Facebook qu'elle a crée depuis 2010, vous pouvez voir quelques photos d'elle avec les mêmes vêtements dans une résidence. Sur Twitter, vous verrez également une courte vidéo de 5 secondes où elle embrasse la même fille présente sur les photos sus indiquées. Vous retrouverez également dans ce post quelques images de la fille qui a des tendances gay. Son frère aîné s'appelle #Channing_wise dont voici le lien de son compte Facebook https://www.facebook.com/channing.wise.7.

De ce qui précède, nous constatons qu'il s'agit tout simplement d'un montage qui vise à manipuler l'opinion publique dans une société où les Camerounais sont en majorité homophobe. Il convient de rappeler qu'en 2018, Maurice KAMTO avait catégoriquement dit au siège du MRC à Odza suite à une question d'un journaliste qu'il est fermement opposé à l'homosexualité. Les auteurs de ce montage grossier l'ont certainement fait à dessein afin de présenter Maurice KAMTO comme une adepte de cette pratique contre nature.