You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 10 25Article 424456

Opinions of Wednesday, 25 October 2017

Columnist: Boris Bertolt

La nature a lâché Alain Edgard Mébé Ngo'o


Click to read all about coronavirus →

Rien ne sourît finalement à Alain Edgard MEBE NGO’O depuis son départ du ministère de La Défense entre affaires de corruption, auditions, deuils, il vit vraisemblablement l’une des plus mauvaises périodes de sa très brillante carrière administrative.

Alain Edgard MEBE NGO’O, aussi absurde que cela puisse paraître est en train de battre des records depuis qu’il est arrivé au ministère des Transports en octobre 2017. Certes, ce n’est pas lui le problème, mais l’état des route, le traitement salarial des chauffeurs, les conditions de délivrance des permis, la surveillance routière, mais également le civisme. Cependant, c’est sous son règne que les chiffres donnent froid dans le dos. Un peu pour justifier l’adage selon lequel un malheur ne vient jamais seul.

Tenez en deux ans, le nombre de morts sur les routes camerounaises a été décuplé. Lors de la tenue de la 21ème assemblée du conseil national de la route (Conaroute), un rapport faisait état au Cameroun de 3088 accidents ayant causé la mort de 1102 personnes en 2016. À l’allure où l’on va, l’année 2017 sera pire.

Comme mesure conservatoire, puisque le président Biya tient tant à garder son « fils préféré » aux affaires, qu’il le mute dans un autre département ministériel. Sinon à ce rythme de malchance, c’est une bonne partie de la population camerounaise qui risque de disparaître sur les routes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.