You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 06 10Article 441152

Opinions of Sunday, 10 June 2018

Columnist: Boris Bertolt

Les francs-maçons chassent un ministre à tête de la grande loge nationale

Réuni le 3 juin dernier, les francs-maçons du Cameroun ont décidé de mettre un terme au leadership de Pierre Moukoko Mbonjo à la tête de la grande loge du Cameroun ( GLUC). Il lui est reproché sa mauvaise gestion de la GLUC, le nom respect des textes, son caractère dictatorial, la promotion des maîtres sur la bases de considérations tribales, non respect de la parole donnée, manipulation et infantilisation des frères.

Ainsi, ils ont décidé que Moukoko Mbonjo ne soit plus grand maître de la grande loge du Cameroun. Un poste qu’il occupe depuis 7 sans organisation d’élections. Ils demandent aux francs maçons réguliers de la diaspora d’assurer le lobbying de reconnaissance de cette décision auprès des autres instances. Nomment un nouveau grand maître.

Cette scission au sein de la Grande loge du Cameroun est un énième épisode dans la longue crise interne qui la traverse depuis des années.