You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 11 08Article 450293

Opinions of Thursday, 8 November 2018

Columnist: Kand Owalski

Lettre ouverte à Maurice Kamto, président élu et légitime du Cameroun

Excellence Monsieur le Président,

Depuis votre victoire beaucoup de choses se passent à travers le monde. Dans la diaspora nous nous sommes mobilisés historiquement pour montrer à ses yeux notre détermination à rompre avec la tyrannie qui, prête à tout pour se maintenir au pouvoir et s'engraisser davantage sur la misère de nos populations, a refusé sa défaite en nous volant notre victoire. Malgré votre génie qui vous aura conduit à conceptualiser cette élection sous le prisme d'un match de football, ils n'ont pas daigné adopter l'attitude du fair-play propre à cette discipline sportive. C'est dire que pendant que nous y voyions un jeu où à la fin il y'aurait un gagnant et un perdant, eux ils voyaient une guerre à l'issue de laquelle ils devraient être obligatoirement vainqueurs. Pour le faire, ils ont pris sur eux d'ôter le voile à leur barbarie en jouant le tout pour le tout, écrasant les libertés des citoyens, violant leurs droits élémentaires, les menaçant de mort, les kidnappant, fabriquant de faux observateurs etc. . . Ils nous ont montré pour cela qu'ils sont prêts à commettre l'irréparable pour se maintenir quit à gouverner des macabées et des charognards.

LIRE AUSSI: Un militant du MRC arrêté pour avoir refusé de porter le chapeau du RDPC

Monsieur le Président,

Nous sommes impressionnés par votre tact, votre froideur mais surtout votre engagement. En vous voyant descendre pleurer avec le peuple dans la rue le 06 novembre nous avons compris que nous n'avons jamais eu tort de croire en vous. Vous êtes le leader qu'on attendait, celui pour qui on est prêt à mourir en souriant tout en sachant que par derrière il honorera nos mémoires par la qualité de ses décisions et de son travail. La diaspora vous dit à travers cette lettre tout son engagement à œuvrer avec vous pour la liberté de notre pays ; et vous savez pourquoi ? Nous voulons rentrer chez nous. Nous voulons construire notre pays, apporter à nos frères toutes les richesses intellectuelles que nous avons acquises à travers le monde. La diaspora camerounaise est l'une de plus grasses. Nous sommes de médecins, des ingénieurs, des avocats, des professeurs d'université, des professionnels de l'aviation civile, des sapeurs pompiers, des entrepreneurs, des experts en armement etc. . . Nous avons tout ce qu'il faut pour vous aider à lever ce pays en un temps record. Lorsque je dis çà je vous imagine entrain de comprendre à travers mes mots que vous avez l'obligation de gagner ce combat pour la liberté de notre pays. Vous avez l'obligation de vaincre nos bourreaux pour la liberté des générations futures. Si vous ne le faites pas regardez ce qui attend notre peuple dans les prochaines décennies : les mêmes gens seront aux mêmes endroits et feront exactement la même chose. Y'a qu'à voir comment ils se battent pour renouveler la classe dirigeante. Dans toutes les écoles d'administration ce sont leurs enfants qu'ils font entrer. Les récents résultats de l'Enam nous le prouvent à suffisance. En magistrature, 32 étudiants sur 51 étaient essentiellement les enfants des pontes de ce régime assassin. Il y va des résultats de cette filière comme pour ceux de l'administration civile ou de la trésorerie. Entre-temps le tyran prépare son fils Franck Biya à le remplacer le moment opportun. D'ici dix ans donc nous aurons exactement les mêmes personnes avec les mêmes incompétences; voilà le véritable problème excellence, leur incompétence. On est quand même sidéré quand un inspecteur d'impôt formé à l'ENAM est incapable de calculer une simple TVA! Nous devons libérer urgemment ce pays pour réaliser votre programme afin qu'il revête ses jours d'antan car les calamités de ce gouvernement ont fait que nous soyons obligés de rêver de ce passé sous Ahidjo qui n'était pas si brillant mais mieux que ces 36années.

LIRE AUSSI: Prestation de serment de Biya: Samuel eto'o dans le viseur des Camerounais

Excellence Monsieur le Président,

Vous avez ce qu'ils n'ont jamais eu, nous. Oui vous avez le peuple, vous avez sa légitimité. Vous voulez la preuve ? Le 06 novembre au lieu de la prestation de serment, le peuple s'est intéressé à votre discours, votre audace et surtout votre arrestation. Les sérial-voleurs internationaux sont passés inaperçus. C'est vous que nous voulons ; c'est vous que nous reconnaissons et c'est pour cette raison que la diaspora vous invite: A CONSTITUER LES JOURS QUI VIENNENT VOTRE GOUVERNEMENT DE RÉSISTANCE. nous l'avons attendu en vain. Vous devez le faire monsieur le Président car l'heure est très grave!! Faites çà et nous ferons le reste avec vous. Dès demain nous vous enverrons une listes des personnalités patriotes et nationalistes. Il s'agit d'une proposition pour vous aider à constituer ce gouvernement de personnes confiantes et engagées.

Excellence Monsieur le Président,

Depuis le début de ce combat vous avez marqué chaque page. Chaque geste que vous avez posé jusqu'ici est historique, tout comme notre engagement aussi. C'est la preuve que nous croyons en vous et n'agirons que par vous.

Recevez mon profond respect excellence !