You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 08 22Article 419338

Opinions of Tuesday, 22 August 2017

Columnist: Boris Bertolt

Mathias Eric Owona Nguini trahit et rattrapé par son passé

Dans cette interview de Thierry Ngongang dans le cadre de l'émission Entretien sur STV, à partir de 2mn33s, Owona Nguini en 2014 qui le conteste aujourd'hui reconnaissait à l'epoque l'existence d'un problème anglophone, d'une spécificité anglophone et avoue que les anglophones ont des revendications légitimes.

Il avoue par exemple que le bilinguisme est mal appliqué et propose même des solutions. Loin du discours radical qu'il tient aujourd'hui. Il reconnaît même que les camerounais d'expression anglophone font plus d'effort que les camerounais d'expression Francophone en matière de bilinguisme.

Il dit par exemple qu'il n'y a aucune raison qu'un anglophone ne soit pas ministre des finances. Ainsi parlait Owona Nguini.

Voici l'importance des archives. Elles finissent toujours par vous trahir.
Inutile de tenter en permanence de récrire l'histoire. Rapellons que cette interview a été réalisé quelques jours après la mort de Charles Ateba Eyene.