You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 01 25Article 454720

Opinions of Friday, 25 January 2019

Columnist: Boris Bertolt

Maurice Kamto sur les traces de Martin Luther King

Le 28 août 1963, à l’occasion de la marche de la liberté, le pasteur noir américain, Martin Luther King prononce le célèbre discours: I. HAVE A DREAM. A cette époque King se rend compte de la nécessité pour les américains épris de paix, de justice et de liberté de se battre. La nécessité de construire une Amérique plus équitable, moins ségrégationniste. Une Amérique où blancs et noirs pourront y vivre en paix et en harmonie.

A l’époque, Martin Luther King était incompris. Des noirs extrémistes appelaient à la prise des armes contre les blancs. Ils accusaient le pasteur King de faiblesse face à l’oppresseur. Ils le jugeaient moi. Mais King avait une philosophie de la lutte et de la liberté: la violence causera encore plus de problèmes qu’elle n’en résoudra. Aujourd’hui, il y a toute une journée aux USA pour célébrer le pasteur King. Les États-Unis ont eu un président noir: Barack Obama. Malcom X, apôtre de la violence anti-Blancs est un personnage peu célébré y compris par la communauté noire.

Demain nous devons marcher. Le samedi 26 janvier 2019 doit être pour les camerounais un grand jour. Le jour où au delà de nos divergences idéologiques nous avons décidé de dire non à l’injustice. De se battre pour plus de justice sociale. De refuser le hold-up électoral. De lutter pour une société dans laquelle nous aurons les mêmes droits.

Refusons les extrémismes. Refusons la violence et marchons pacifiquement. Marchons pour dire NON à ce qui se passe dans la zone anglophone. Pour dire NON à la corruption. Pour dire NON aux détournements. Pour dire NON à l’impunité. Pour dire NON à l’effondrement de notre pays. Marchons pour poser les bases d’un avenir meilleur pour nous et nos enfants.

Ne forcez personne à marcher avec vous. Levez-vous et allez marcher comme les blancs et noirs ont marché avec Martin Luther King en 1963 pour construire l’Amerique qui aura permise à un noir de devenir président.

Cette marche c’est pour dire: nous n’abandonnerons pas. WE WILL NEVER GIVE UP. C’est ainsi qu’un jour nous raconterons à nos enfants que nous avons marché le 26 janvier 2019 pour changer l’histoire de notre pays. Pour dire à nos dirigeants: WE WILL NEVER GIVE UP.